Le FC Barcelone a plein d'offres pour Antoine Griezmann mais...

Le FC Barcelone reçoit bon nombre de propositions pour le Français. Mais ce dernier bloque tout...

Antoine Griezmann lors d'un entraînement des Bleus pendant l'Euro
Antoine Griezmann lors d'un entraînement des Bleus pendant l'Euro ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'est une tendance qui se confirme clairement. Antoine Griezmann ne facilitera pas son départ du FC Barcelone. Depuis des semaines déjà, les médias espagnols et français sont très clairs à son sujet. S'il venait à partir, ça ne serait que pour rejoindre l'Atlético, et les Catalans devraient en plus compenser la baisse de ses émoluments puisque les Colchoneros ne pourraient pas lui offrir le même salaire qu'à Barcelone.

Ce samedi, le média Sport revient sur cette situation difficile à gérer, tant pour le joueur que pour le club, qui espère libérer de la masse salariale en se séparant de l'attaquant tricolore. Le joueur a été très clair avec sa direction au sujet de ses intentions. Pourtant, selon le journal, les offres ne manquent pas, et des clubs anglais et italiens sont prêts à se l'offrir, lui qui conserve une belle cote. Il s'agit pour l'instant surtout de prêts, avec l'intégralité ou une bonne partie du salaire pris en charge. Les Catalans voulaient négocier avec les clubs en question, dont les noms ne sont pas cités, mais Antoine Griezmann n'a aucune intention de donner son feu vert.

Ce n'est clairement pas mort pour l'Atlético

De son côté, le club est toujours à la recherche de solutions, et s'il estimait que le départ du Griezmann était acté il y a encore quelques jours, il est désormais dans l'impasse. Aucune discussion n'a lieu avec les clubs intéressés à cause du joueur, et même si le deal avec l'Atlético venait à reprendre de la flamme, le Barça ne ferait aucun cadeau. Le journal explique d'ailleurs que l'Atlético n'a pas écarté définitivement un retour du Français et le club de la capitale espagnole se sait en position de force dans ce dossier.

Les récentes sorties médiatiques du président Enrique Cerezo ou Diego Simeone, laissant comprendre que le natif de Mâcon allait reprendre la saison avec les Blaugranas, sont d'ailleurs vues comme une stratégie claire pour mettre la pression au Barça et récupérer le joueur formé à la Real Sociedad sans devoir faire trop d'efforts sur le plan financier. Autant dire qu'il est encore possible de voir Grizi sous la tunique rouge et blanche l'an prochain. En revanche, très difficile de l'imaginer du côté de Turin, de Manchester, de Paris ou de Milan...

Plus d'infos

Commentaires