Ligue des Champions : l'équipe type de la 3e journée

La troisième journée de Ligue des Champions s'est achevée ce mercredi soir avec quelques résultats mémorables. Voici les onze qui ont fait cette journée.

L'équipe type de la 3e journée de LDC
L'équipe type de la 3e journée de LDC ©Maxppp
La suite après cette publicité

- Marc-André ter Stegen (FC Barcelone): le portier allemand du FC Barcelone était de retour après quelques absences. Et ce qu'on peut dire, c'est qu'on a vu la différence avec Neto. Si le Barça a réussi à s'imposer petitement face au Dynamo Kiev à domicile (2-1), c'est grâce à son gardien qui a multiplié les duels remportés. Sur le but, il fait peut-être une petite erreur de main, mais sans lui le Barça n'aurait probablement pris qu'un point.

- Juan Cuadrado (Juventus) : l'ailier droit a été repositionné piston droit puis latéral à la Juventus Turin. C'est grâce à son sublime centre au cordeau que la Juventus a trouvé la faille avec un but de Morata dans les dix premières minutes de jeu. À son actif, 89,1% de passes réussies et surtout deux passes clés dans une rencontre qui a quand même longtemps été assez incertaine. Il aurait pu aussi marquer, mais sa frappe n'attrapait pas le cadre.

- Francesco Acerbi (Lazio Romme) : le défenseur, placé dans une défense à trois, faisait figure de patron de la Lazio avec tous ses absents ce mercredi. Il a remporté la grande majorité de ses duels (onze sur douze), a réussi la moitié de ses centres (quatre sur huit) et surtout réussi une passe décisive sur l'égalisation de Felipe Caicedo sur l'égalisation laziale. Un match plein donc.

- Alexandru Epureanu (Istanbul Basaksehir) : l'une des grosses performances de ce week-end est attribuée à Istanbul Basaksehir qui, en l'emportant face à Manchester United, a remporté sa première victoire de son histoire en C1. Elle le doit notamment à une défense centrale solide composée de Skrtel et d'Epureanu. Ce dernier a remporté trois duels sur quatre joués et il convenait de le souligner. Le Moldave, à 34 ans, ne s'est pas laissé dépasser par la vivacité de ses adversaires (Rashford, Martial).

- Lucas Hernandez (Bayern Munich) : on a longtemps cru que le Français allait être abonné au banc de touche tant Alphonso Davies montrait de grandes choses sur son côté gauche. Le Canadien étant blessé, le Français était aligné. Ainsi, il aurait pu obtenir un penalty (12e) refusé par la VAR. Il a remporté 13 duels dans son match, réussi deux centres et trois passes en profondeurs (respectivement sur deux et sur trois). En plus de cela, il s'est offert le sixième but de son équipe.

**- Ivan Rakitic (FC Séville) : le Croate a fait son grand retour en Andalousie, au FC Séville. Mais ses débuts ont été compliqués et il commençait à se faire tirer dessus par la presse. Toutefois, il est grande partie responsable du retour inespéré de Séville contre Krasnodar. C'est lui qui marque le but qui réduit l'écart avant d'offrir le but victorieux à El Nesyri à vingt minutes du terme.

**- Joshua Kimmich (Bayern Munich) : le milieu de terrain international allemand commence à être habitué aux équipes types en tout genre. Contre Salzbourg, il s'est offert deux passes décisives (une pour Boateng et une pour Sané). Il a aussi réussi à faire 92% de passes réussies et remporté six de ses neuf duels joués au sol. Un match plein dans une rencontre qui n'avait rien d'évident pour le Bayern Munich.

-Alassane Pléa (Borussia Möchengladbach) : l'attaquant français se régale avec son compère Marcus Thuram à Gladbach. Auteur d'un doublé contre le Real Madrid, Thuram a vu Alassane Pléa lui voler la vedette contre le Shakhtar Donestk. En effet, l'ancien Niçois s'est offert un triplé contre les Ukrainiens, dont un magnifique but (son second) d'une frappe absolument limpide dans la lucarne.

- Erling Braut Haaland (Borussia Dortmund) : le Norvégien est aussi un habitué des équipes types de Ligue des Champions. Contre Bruges, bien aidé par ses coéquipiers, il s'est offert un doublé en l'espace de quatorze minutes (18, 32e). Il a, cette saison, marqué à toutes les rencontres de C1 ce qui fait de lui le meilleur buteur de la compétition avec quatre réalisations à égalité avec Jota, Rashford et Morata.

- Alvaro Morata (Juventus) : s'il en est un qui retrouve des couleurs cette saison, c'est bien Alvaro Morata. Déjà auteur de ses prestations les plus abouties avec la Vieile Dame il y a quelques années, l'Espagnol retrouve le goût du but et du jeu dans le Piémont. Contre Ferencvaros, il a inscrit un doublé et cette fois il n'était pas hors-jeu (il en a inscrit trois hors-jeu la semaine passée). Deux doublés pour lui en C1 cette saison, il rejoint donc Haaland, Rashford et Jota en tête du classement des buteurs.

- Diogo Jota (Liverpool) : le Portugais est probablement en train de renverser la hiérarchie des attaquants à Liverpool. Pour ce match contre l'Atalanta, l'ancien de Wolverhampton a été préféré à Firmino par Jürgen Klopp. L'Allemand a eu du nez puisqu'il s'est tout simplement offert un triplé (16e, 33e 54e). Une performance worldclass pour celui qui redécouvre la compétition cette année (il l'a jouée avec Porto en 2016-2017).

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires