FC Barcelone : les médias pointent du doigt les coupables du premier échec de la saison

Alors que le Barça n'a pas pu faire mieux qu'un 0-0 face au Rayo Vallecano pour démarrer la saison de Liga, la presse catalane est déçue. Et elle cherche des coupables.

Busquets écope d'un carton rouge face au Rayo
Busquets écope d'un carton rouge face au Rayo ©Maxppp
La suite après cette publicité

Déception. C'est le mot qui résume le mieux le sentiment général de la presse catalane et des supporters barcelonais ce dimanche matin. Ce 0-0 au Camp Nou face au Rayo Vallecano après ce mercato si flamboyant en a ainsi déçu plus d'un. Bien sûr, pas de quoi tirer la sonnette d'alarme, et si on met de côté quelques soucis défensifs, la prestation des troupes de Xavi n'a pas été si mauvaise. Mais de l'autre côté des Pyrénées, on s'attendait à bien mieux.

« Match nul décevant pour démarrer la saison. Xavi demande de la patience, mais l'équipe a montré qu'elle a beaucoup de choses à améliorer », sont certains des commentaires qu'on peut lire sur la une du quotidien Sport. « Début amer. Le nouveau Barça a démarré avec un vieux défaut : il n'a pas réussi à convertir ses occasions face à un rival organisé », explique de son côté Mundo Deportivo. Et dans les deux journaux, on cherche déjà les coupables.

Peu de joueurs acclamés

Et il faut dire qu'il n'y a que très peu de joueurs qui s'en sortent. Marc-André ter Stegen fait partie de cette courte liste, lui qui a réalisé plusieurs parades décisives, alors que Lewandowski a plutôt plu. Même s'il a manqué plusieurs occasions chaudes, le Polonais a fait preuve de leadership et a été intéressant dans sa participation dans le jeu. Tout l'inverse de Sergio Busquets par exemple, qui se fait cartonner par MD, avec une prestation indigeste conclue sur un carton rouge. Jordi Alba en prend aussi pour son grade, alors que les deux jeunes Gavi et Pedri sont aussi pointés du doigt, avec moins de virulence tout de même, notamment à cause de leur manque d'impact dans le jeu.

Quant à Raphinha et Dembélé, c'est assez mitigé. Tant Sport que Mundo Deportivo soulignent leur envie d'apporter et de faire mal à l'adversaire dans les derniers mètres, mais tant le Français que le Brésilien ont été assez mauvais dans la conclusion des actions pour les deux médias. Habituellement encensé, Ronald Araujo a aussi reçu quelques critiques dans la presse, lui qui a été repositionné en tant que latéral droit. Ce qui vaut aussi quelques petits tacles à Xavi... Vous l'aurez compris, pratiquement tout le monde se fait critiquer au Barça !

Plus d'infos

Commentaires