Olympique Lyonnais, France U21 : le début de saison paradoxal de Rayan Cherki

Invité surprise dans la liste de Sylvain Ripoll en équipe de France U21, Rayan Cherki a fait sensation. Auteur d'un doublé contre l'Ukraine (5-0), il a de nouveau brillé contre la Serbie (3-0) avec un nouveau but. Des débuts parfaits avec la sélection espoirs qui contrastent avec ses difficultés à s'imposer à l'Olympique Lyonnais.

William Saliba et Rayan Cherki à l'entraînement sur la pelouse de Brest
William Saliba et Rayan Cherki à l'entraînement sur la pelouse de Brest ©Maxppp
La suite après cette publicité

Désormais âgé de 18 ans, Rayan Cherki est considéré comme le plus grand talent sorti par le centre de formation de l'Olympique Lyonnais au cours des dernières années. Le polyvalent milieu offensif est un exemple de précocité et dispute actuellement sa troisième saison avec l'équipe première. Pourtant son rôle est toujours secondaire. L'an dernier, il avait eu du mal à s'illustrer avec seulement 4 buts et 4 passes décisives en 30 matches avec l'équipe première. Rarement titulaire avec 8 matches débutés, il montrait de belles dispositions techniques, mais une efficacité réduite. L'arrivée de Peter Bosz en lieu et place de Rudi Garcia cet été n'a pas arrangé sa situation. Ce dernier estimait que Rayan Cherki avait un apport collectif limité, qu'il avait du mal à appliquer ses consignes et attendait à ce qu'il règle cela au fil de la saison.

«Cela se passe bien avec Rayan. Il a 17 ans, bien sûr il a beaucoup de choses à apprendre, mais comme un joueur de 32 ans pourrait en avoir beaucoup à apprendre également. On ne peut pas tout demander à un joueur de 17 ans tout de suite. Il a déjà beaucoup de qualités, et il a aussi beaucoup de choses à travailler. Mon rôle c'est de prendre les joueurs sous mon aile pour les aider, les faire progresser» expliquait-il début août. Malgré tout, cela met du temps à arriver. Seulement utilisé à six reprises avec l'Olympique Lyonnais depuis le début de la saison, il n'a débuté que lors de la 1re journée contre Brest (1-1) alors que l'équipe avait plusieurs absents. Depuis c'est plus compliqué. Avec seulement 126 minutes de jeu à son actif, il est notamment resté sur le banc lors du derby contre l'AS Saint-Étienne (1-1) avant la trêve. Profitant de la sélection française U19 en septembre pour marquer un doublé lors de la victoire 5-2 contre la Russie, il a été appelé de façon surprenante avec les Espoirs pour le rassemblement d'octobre.

Trois buts en deux matches

Voir Rayan Cherki surclassé n'a rien d'une surprise, mais dans le contexte où il dispose d'un temps de jeu très réduit à l'OL, cela était assez surprenant. Pour autant, Sylvain Ripoll était sûr de son choix : «Rayan a le potentiel identifié, c’est un joueur de talent, capable de faire des différences individuelles, ce qui lui manque, c’est de gagner du temps de jeu plus conséquent au fur et à mesure. Si je l’ai pris, c’est parce que j’ai identifié qu’on avait des manques sur cette capacité à faire des différences individuelles. Les solutions, on ne peut pas toujours les trouver collectivement [...] Le nombre de matches qui se débloquent sur des situations individuelles est énorme. Certainement, j’ai estimé qu’on en manquait pour anticiper la venue de Rayan avec nous.» Une décision gagnante à la vue du dernier rassemblement.

Devant jouer contre l'Ukraine et la Serbie, l'équipe de France U21 avait envie de faire le plein de points contre des rivaux directs. Surtout que le match nul concédé contre les Iles Féroé (1-1) avait fait tache. Les Bleuets ont néanmoins brillé et contre l'Ukraine, le score était de 3-0 quand Rayan Cherki est entré en jeu après 59 minutes. Le milieu offensif n'a pas mis longtemps pour se distinguer puisqu'il marquait un but sur une frappe croisée (68e) et s'offrait même un doublé avec de la réussite (80e). Score final 5-0 pour l'équipe de France U21. Une première sortie réussie pour le Lyonnais qui a récidivé hier contre la Serbie. Rentré à la 63e minute alors que le score était de 2-0, Rayan Cherki a encore brillé de mille feux. Profitant d'un superbe travail de Mohamed-Ali Cho, il se distinguait d'une roulette qui effaçait deux joueurs et alourdissait la marque.

Avec une victoire 3-0, la France a réussi son rassemblement en prenant la première place de son groupe avec un point d'avance sur l'Ukraine et Rayan Cherki a eu un rôle déterminant. «Je rentre, je mets des buts, j'en rêvais depuis un bon bout de temps. Je suis en pleine confiance, je vais travailler encore plus quand je vais rentrer à Lyon, j'espère que ça payera. Sur un plan collectif, on a fait deux bons matchs, pleins, on ne pouvait pas rêver mieux. On avait à cœur d'être premiers du groupe en sortant du rassemblement, c'est fait» expliquait le joueur satisfait après la rencontre. Avec trois buts en deux matches et un impact en équipe de France U21, Rayan Cherki a marqué des points avec les Espoirs et ce serait logique de l'y retrouver en novembre. Reste désormais à savoir si ce beau rassemblement aura des conséquences positives sur son temps de jeu à Lyon. Peter Bosz doit en tout cas en avoir pris note.

Plus d'infos

Commentaires