OL : les premières difficultés de Rayan Cherki

Rayan Cherki a du mal à assimiler les principes de jeu de son nouvel entraîneur, Peter Bosz. Mis en avant par l'OL, la jeune pépite va devoir se plier aux exigences de son nouvel entraîneur, sous peine de voir son évolution freinée.

Rayan Cherki après son premier but en L1
Rayan Cherki après son premier but en L1 ©Maxppp
La suite après cette publicité

« J’ai beaucoup d’affection pour Rayan, il a un talent fou. » Peter Bosz ? Non, son prédécesseur, Rudi Garcia, en mai dernier, lorsqu'il était toujours en poste. Et à en croire les informations de L'Équipe, ce n'est plus la même histoire d'amour entre Rayan Cherki et le nouvel entraîneur de l'Olympique Lyonnais. En effet, le quotidien rapporte que le mois de préparation qui vient de s'écouler n'a pas joué en faveur de la pépite lyonnaise âgée de 17 ans (il aura 18 ans le 17 août prochain).

Couvé par le club rhodanien depuis longtemps, Cherki, apparu à 27 reprises en Ligue 1 la saison dernière (pour seulement 5 titularisations), a du mal à s'adapter à la méthode Bosz. Et l'entraîneur néerlandais a bien constaté que la jeune pousse ne respectait pas totalement ses consignes sur le pré. Entre un club qui met en avant la qualité de sa formation via la promesse Cherki et un entraîneur dubitatif sur son apport, l'écart peut-il être bouché ?

Progresser collectivement

Cela dépendra principalement du joueur, qui pourrait avoir la chance de débuter malgré tout en Ligue 1 samedi contre Brest, puisque l'OL souffre de nombreuses absences. Cherki doit se plier au plus vite aux exigences de son nouvel entraîneur, recruté pour donner à l'OL une nouvelle envergure dans le jeu.

Toujours selon L'Équipe, l'attaquant ne se sent pourtant pas en difficulté avec son nouvel entraîneur. Pour que son statut de pépite ne soit pas écorné cette saison, Cherki va devoir progresser collectivement sous les ordres de Peter Bosz, qui continue de lui parler régulièrement. Le jeune Lyonnais ne devra pas rater ce premier tournant important dans sa carrière.

Plus d'infos

Commentaires