OGC Nice : le dossier Christophe Galtier s'enlise

Annoncé tout proche du Gym, l'entraîneur des champions de France n'a toujours pas quitté le LOSC. Car les Aiglons jouent la montre.

Galtier avait la tête des mauvais jours
Galtier avait la tête des mauvais jours ©Maxppp

Dans le monde du football, quand un joueur ou un entraîneur veut partir, il est très difficile de le retenir contre son gré, même si l’exemple du PSG avec ses stars est l’exception qui confirme la règle. À Lille, Christophe Galtier a en tout cas été clair sur ses intentions. Malgré un contrat courant jusqu’en 2022, le champion de France 2021 a annoncé le 25 mai dernier qu’il avait décidé de quitter le domaine de Luchin.

La suite après cette publicité

« J’ai pris ma décision. J'ai informé mon président, Olivier Létang, après l'avoir beaucoup écouté ce matin, que j'allais quitter le LOSC. Ou que j'arrêtais avec le LOSC, je ne sais pas trop quel terme il faut employer. » Mieux, le coach lillois avait même ajouté que son avenir allait être réglé d’ici le 30 juin. « Je pense, oui. »

Nice joue la montre

Une semaine plus tard, Galtier n’a signé nulle part. Ce dernier a bien refusé la proposition de l’OL (qui a depuis engagé Peter Bosz) et reste très proche de l’OGC Nice. Mais son arrivée sur la Côte d’Azur s’éternise. Pourtant, selon L’Équipe, les Aiglons utiliseraient bien la carte Galtier pour convaincre leurs recrues potentielles telles que Loïc Rémy ou Stevan Jovetic. Sauf que rien ne bouge. Et entre Lille et Nice, l’affaire est loin d’être réglée.

Le quotidien réaffirme que le dirigeant azuréen, Julien Fournier, n’entend pas surpayer le transfert de Galtier, tandis que le président des Dogues, Olivier Létang, ne veut pas lâcher son coach aussi facilement. « Aujourd’hui et sauf évolution, notre entraîneur sous contrat est Christophe Galtier. J’ai bien reçu son message exprimant son souhait de changer et je le comprends, même si mon souhait est qu’il reste. J’entends parler de contacts avancés avec Nice, qui ne nous a jamais contactés, contrairement à ce que prévoient les règlements. Je fais confiance aux dirigeants de Nice, qui font partie du conseil d’administration de la LFP, pour respecter les textes ». À suivre.

Plus d'infos

Commentaires