Serie A : la Juventus résiste à la Fiorentina d'un grand Ribéry

Emmenée par un Franck Ribéry des grands jours, la Fiorentina n'a pas réussi à battre la Juventus et se contente d'un nul 0-0 malgré sa large domination. La Vieille Dame elle a perdu Douglas Costa et Pjanic sur blessure juste avant la Ligue des Champions.

Ribéry a réalisé un excellent match avec la Fio
Ribéry a réalisé un excellent match avec la Fio ©Maxppp

L’excitation était visible au stade Artemio Franchi avant la rencontre. Ambiance et tifos étaient de mise. Il faut dire que la pelouse accueillait quelques stars pour cette rencontre entre la Fiorentina et la Juventus Turin. Entre les présences dans les compositions d’équipes du quintuple Ballon d’Or Ronaldo, Higuain, Bonucci, De Ligt, Pjanic ou encore Matuidi d’un côté, Ribéry et Chiesa de l’autre. Sarri ne changeait qu’un seul joueur par rapport à il y a deux semaines et la victoire face à Naples avec la présence de Danilo au coup d’envoi à la place de De Sciglio. Rabiot démarrait une nouvelle fois sur le banc de touche. Encouragée par ses supporters en fusion, la Viola démarrait bien ce match.

La suite après cette publicité

Ribéry semblait être en jambes sur son côté gauche, tout comme Chiesa qui se battait sur chaque ballon. Un peu bougée, la Vieille Dame devait en plus faire face à un premier coup dur avec la sortie sur blessure musculaire de Douglas Costa (5e). Ça ne respirait pas la sérénité derrière à l’image d’un Szczesny tout proche d’une énorme bourde devant Chiesa (15e) et de cette passe en retrait mal ajustée de De Ligt vers son gardien dont a bien failli profiter Ribéry (17e). Le Français faisait mal sur chaque ballon. Après avoir fait chauffer les gants de Szczesny (19e), il mettait à mal la défense turinoise par ses dribbles mais aussi sa vista et sa justesse technique. C’est aussi lui qui trouvait Dalbert par-dessus la défense mais le Brésilien manquait sa tête piquée au second poteau (42e).

Ribéry enflamme le stade Artemio Franchi

Les Bianconeri aussi ont eu quelques opportunités durant cette première période. Après cette double tentative ratée de Ronaldo (11e), Matuidi frappait depuis les 20 mètres, mettant à contribution Dragowski (20e). Juste avant la pause, c’est Pjanic qui se plaignait de la cuisse. Il cédait sa place à Bentancur (44e). Deux blessés et une première période ratée, ça faisait beaucoup pour le champion en titre. Et même si Maurizio Sarri a dû faire part de sa colère à la pause, c’est bien la Viola qui revenait le couteau entre les dents sur la pelouse. Toujours à la baguette, Ribéry organisait ce contre à 4 contre 4 mais De Ligt annihilait l’occasion (49e). Dalbert puis Castovilli s’essayaient à leur tour sans plus de réussite (54e).

Homme de ce match, Ribéry faisait à nouveau soulever les foules pour... un geste défensif : une course de 40 mètres pour reprendre le ballon dans les pieds de Ronaldo (59e). C’est aussi lui qui venait chiper le cuir devant Matuidi dans la surface de la Juve, sans pouvoir trouver un partenaire (67e). Une vraie performance saluée par tout un stade lors de la sortie de l’ancien du Bayern (69e). Coïncidence ou non, la Viola baissait le pied à ce moment-là. Le contre de Cuadrado ne donnait rien (64e). Khedira se présentait lui face à Dragowski mais voulait décaler Ronaldo plutôt que de tenter sa chance (75e). La Fiorentina réagissait avec cette tête mal appuyée de Milenkovic (77e). Rabiot lui restait sur le banc et les deux équipes se quittaient sur ce nul emballant mais sans but.

Plus d'infos

Commentaires