Ligue 1 : Reims dompte Strasbourg et met la pression à Lille et Monaco

Par Chemssdine Belgacem
2 min.
Will Still @Maxppp

La 14e journée de Ligue 1 a débuté ce vendredi avec une affiche alléchante entre Reims et Strasbourg. A domicile, les Champenois avaient envie de repartir de l’avant après deux défaites décevantes contre le PSG (0-3) et Rennes (3-1). En face des ouailles de Will Still, le RCSA n’avait plus remporté le moindre match dans l’élite depuis le 24 septembre. Et d’entrée de jeu, le tempo a donné lieu à une rencontre plaisante à observer. Emanuel Emegha offrait la première opportunité de la rencontre aux Alsaciens mais l’attaquant longiligne n’a pas pu ouvrir le score (9e). Cruel car quelques secondes plus tard, c’est Amir Richardson qui ouvrait le score pour les locaux d’une belle frappe du gauche (1-0, 10e). Une ouverture du score qui a donné bien plus de sérénité à la bande de Will Still. Et au terme d’une première période qu’ils ont globalement dominé malgré la tentative de Habib Diarra (34e), les Rémois ont doublé la mise juste avant la pause. Face au percutant Daramy, Lucas Perrin taclait et marquait malencontreusement dans son propre but (2-0, 42e).

La suite après cette publicité

Classement live

Au retour des vestiaires, la rencontre a été presque identique aux 45 premières minutes. Alors que la possession du cuir était globalement partagée par les deux équipes (53/47), les meilleures occasions ont été à mettre à l’actif des Strasbourgeois. Finalement, les attaquants de Patrick Vieira ont été trop peu incisifs pour faire la différence à l’instar de cette frappe pas assez mordante de Kévin Gameiro face à un Yehvann Diouf, bien vigilant ce soir (70e). La réduction de l’écart de l’ancien de l’Atlético sur penalty en fin de rencontre ne sera, alors, qu’anecdotique (2-1, 88e). Le score n’a pas évolué par la suite et Reims a ainsi renoué avec la victoire à l’issue d’une rencontre globalement maîtrisée malgré quelques contres dangereux de leurs adversaires. Ce succès leur permet de consolider leur cinquième place mais surtout de revenir à hauteur de Lille et à un point de Monaco, troisième. De leur côté, les pensionnaires de la Meinau s’enlisent dans les méandres du classement. Quatorzièmes, les coéquipiers de Gerzino Nyamsi, sorti sur blessure à la 13e minute de jeu, ne sont qu’à trois points de la zone de relégation.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité