Justice : les conséquences financières et judiciaires pour Dani Alves

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Dani Alves, ici lors de son procès à Barcelone @Maxppp

Condamné à 4 ans et demi de prison par la justice espagnole pour agression sexuelle, le Brésilien ne compte pas en rester là. Il pourrait même sortir de prison avant la fin de sa peine.

La sentence est donc tombée pour Daniel Alves. Accusé d’agression sexuelle, l’ancien latéral droit de 40 ans a été condamné ce jeudi à 4 ans et demi de prison par le tribunal de Barcelone. Et ce n’est pas tout. Dani Alves doit indemniser la victime à hauteur de 150 000 euros et payer ses frais d’avocat. De plus, une ordonnance d’éloignement de 9 ans et 5 ans de liberté surveillée lui ont été imposés. Très vite reparti du tribunal pour regagner la prison de Brians 2, le Brésilien ne va pas en rester là.

La suite après cette publicité

Son avocate, Inés Guardiola, a déjà annoncé que son client, qui nie toujours les faits qui lui sont reprochés, va faire appel. « 4 ans et demi, c’est beaucoup mieux que les 9 et 12 ans demandés par l’accusation, mais nous allons faire appel parce que je crois toujours à l’innocence de M. Alves. Je vais aller le voir cet après-midi et lui expliquer la sentence. (…) Il est en un seul morceau et nous devons étudier la sentence pour défendre son innocence jusqu’au bout. »

À lire Liga : buteur après un an d’attente, Nabil Fekir libère le Betis

Alves va faire appel et pourrait sortir de prison plus tôt que prévu

Pourtant, le verdict de 61 pages dénonce des faits très graves à l’encontre de l’ex-international auriverde. « L’accusé a brusquement saisi la plaignante, l’a jetée au sol, l’a empêchée de bouger et l’a pénétrée par voie vaginale, bien que la plaignante ait dit non, qu’elle voulait partir », peut-on, par exemple, lire dans le compte-rendu. Après avoir donné jusqu’à cinq versions différentes à la justice, Daniel Alves espérait obtenir une circonstance atténuante en plaidant qu’il avait trop bu ce soir-là. Au final, la seule circonstance atténuante retenue a été le versement, avant le procès, des 150 000€ à la victime. Il devra cependant s’acquitter d’une autre amende.

La suite après cette publicité

Sport indique qu’Alves a également été condamné à deux mois d’amende à 150 euros par jour pour « responsabilité personnelle subsidiaire en cas de non-paiement de l’article 53 du Code pénal pour un délit de blessure légère ». Concrètement, en plus des 150 000€ qu’il a déjà payés, Alves va devoir verser 9000€ supplémentaires. Incarcéré depuis plus d’un an, l’ancien joueur a aussi des chances de pouvoir bénéficier d’une sortie anticipée avant la fin de sa peine. Sport explique qu’Alves pourrait obtenir sa première permission de sortie et qu’une libération conditionnelle est envisagée d’ici un an et demi.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité