Malo Gusto s'est mis tout l'OL dans la poche

Titularisé au poste de latéral droit face au Paris SG, Malo Gusto a réalisé une belle prestation du haut de ses 18 ans. Match après match, le jeune Lyonnais confirme.

Malo Gusto avec l'OL lors de la préparation estivale 2021
Malo Gusto avec l'OL lors de la préparation estivale 2021 ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Olympique Lyonnais a un nouveau chouchou. Aligné d'entrée face au Paris SG ce dimanche soir (2-1, 6e journée de Ligue 1), Malo Gusto (18 ans) est entré encore un peu plus dans le cœur des supporters rhodaniens. Le jeune latéral droit, opposé souvent à Neymar et Kylian Mbappé pendant la rencontre, a réalisé un match complet, plein de promesses. Peter Bosz n'a pas manqué de le souligner à l'issue de la partie.

«Malo a fait un grand match, je ne pensais pas qu'il n'arriverait à tenir le rythme jusqu'à la mi-temps, parce que je le voyais toujours aller à 100 à l'heure vers l'avant. Alors, j'ai essayé de le calmer un peu. Mais il a réussi à finir le match. Il fait des progrès et a réalisé une bonne performance», a lancé le technicien néerlandais en conférence de presse d'après-match, saluant la prestation d'ensemble de son équipe par ailleurs.

Et Dubois dans tout ça ?

Mais le défenseur a vraiment marqué les esprits par sa fougue, ses retours défensifs et sa résistance lors des duels, nombreux, face au n° 10 parisien puis au champion du monde 2018. Évidemment, sur l'un d'eux, il se fait piéger et concède un penalty, transformé par le Brésilien. Plus tard, en toute fin de match, c'est lui qui laisse encore trop d'espace à Mbappé, ce qui permet à l'international tricolore de centrer pour la tête victorieuse de Mauro Icardi.

Tout est donc loin d'avoir été parfait mais le sentiment qui prédomine est que l'OL, qui possède pourtant déjà dans ses rangs l'international tricolore Léo Dubois, désigné qui plus est capitaine par Bosz en début de saison, s'est trouvé un latéral parti pour durer. Une réussite de plus pour la formidable académie, si chère au président Jean-Michel Aulas. À confirmer, évidemment.

Plus d'infos

Commentaires