LdC : le LOSC chute à Salzbourg

Karim Adeyemi, le bourreau du LOSC Lille en Ligue des Champions
Karim Adeyemi, le bourreau du LOSC Lille en Ligue des Champions ©Maxppp

Après un nul initial mal payé face à Wolfsbourg, le LOSC se déplaçait sur la pelouse du redoutable RB Salzbourg pour la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Redoutable car plein de fougue à l'image de son attaquant allemand Adeyemi, qui avait fait tant de misères au FC Séville lors de la première journée. Le club nordiste débutait cependant très bien la rencontre, en étant au niveau de l'intensité requise. Les duels étaient lillois, les permutations de David, Yilmaz et Weah fonctionnaient bien et la pression était sur les buts de Köhn. De son côté, le club autrichien cherchait essentiellement la profondeur avec Okafor et Ayedemi.

La suite après cette publicité

Un peu comme face à Wolfsbourg, Lille prenait la mesure de son adversaire mais manquait de précision dans les 30 derniers mètres, entre mauvais choix et maladresse technique. Et Salzbourg jouait crânement sa chance en contre. Après avoir obtenu trois penaltys face à Séville, Adeyemi en obtenait un nouveau pour une faute de Botman, contestable. Après l'intervention de la VAR, malgré la faute initiale d'Adeyemi sur Gudmundsson, l'arbitre de la rencontre confirmait le penalty, qu'Adeyemi transformait malgré un bon plongeon de Grbic (1-0, 35e). Touché, le LOSC passait tout près d'encaisser un deuxième but sur une tête de Kristensen mais le poteau sauvait les Lillois (41e).

Yilmaz, fautif puis buteur

Au retour des vestiaires, cela ne s'arrangeait pas, puisque Lille concédait un nouveau penalty pour une main de Yilmaz, qui levait le coude dans le mur lillois sur un coup-franc adverse... Adeyemi se chargeait de nouveau de transformer la sentence, sans trembler (2-0, 53e). Le scénario était cruel pour le LOSC, qui ne semblait plus avoir les armes pour répondre au défi physique adverse. Euphoriques, les joueurs du club autrichien maintenaient la pression sur la défense nordiste.

Jocelyn Gourvennec décidait de faire entrer Ikoné, Bamba et Onana pour relancer son équipe. Et cela payait très vite puisque Burak Yilmaz réduisait la marque et se rattrapait de son erreur en inscrivant un coup-franc direct, bien aidé par la bourde de Köhn (2-1, 62e). Lille pouvait encore y croire mais jouait mal ses coups offensifs, à l'image d'un David peu inspiré (68e). Les deux équipes lâchaient leurs coups et le KO tout comme l'égalisation était dans l'air dans une fin de match échevelée. Malheureusement, le LOSC ne parvenait pas à recoller. Voilà les Dogues avec 1 point en 2 rencontres avant la double confrontation face au FC Séville.

Plus d'infos

Commentaires