Coupe d'Allemagne : le Bayern Munich KO debout

Battus hier soir par une modeste équipe de deuxième division, les Bavarois étaient sonnés. Extraits.

Thomas Müller et le Bayern battus en coupe d'Allemagne
Thomas Müller et le Bayern battus en coupe d'Allemagne ©Maxppp
La suite après cette publicité

Équipe phare de la saison 2019/2020 (vainqueur du championnat, de la Coupe d’Allemagne, de la Supercoupe d’Allemagne et de la Ligue des Champions), le Bayern Munich est toujours leader de son championnat et qualifié pour les huitièmes de finale de la coupe aux grandes oreilles. Mais hier, les hommes d’Hansi Flick ont vécu leur deuxième défaite consécutive. Battu par le Borussia Mönchengladbach en Bundesliga vendredi dernier (3-2), le géant allemand a cette fois-ci chuté dès les seizièmes de finale de la Coupe d'Allemagne contre la modeste équipe de deuxième division, Holstein Kiel (2-2, 5 tab 4). Deux revers de suite, dont un face à une équipe de l’étage inférieur, ça n’arrive pas si souvent au Bayern.

En conférence de presse, Hansi Flick a tenté d’expliquer la surprise du jour, sans charger ses joueurs. « Non, je ne peux pas blâmer mon équipe sur la motivation. On a essayé de se qualifier pendant 120 minutes. Je pense que ça s’est joué sur de petits détails. On a concédé l’égalisation en première période. On en a clairement parlé. On savait qu’on devait couvrir l’axe. Et ça veut aussi dire qu’on doit sécuriser les courses dans le dos. On n’a pas fait ça sur le 1-1. On a repris l’avantage grâce à un coup-franc magnifique de Leroy Sané. Et sur la dernière seconde, notre positionnement dans la surface n’était pas idéal. Finalement, c’est ce qu’il s’est passé », a-t-il déclaré en conférence de presse, avant de poursuivre.

Le Bayern doit digérer

« En ce moment, on est sur une mauvaise série. Mais la vie continue, on doit continuer à aller de l’avant. On doit beaucoup travailler. Il n’y a plus d’excuses parce que sur les 120 minutes, on a démontré qu’on était en forme, qu’on peut tenir la distance. Beaucoup de matches, peu de vacances, c’est fini ça. On doit se concentrer sur notre tâche : jouer au football avec succès. C’est ce qu’on veut retrouver ».

Et si Flick appelle à la révolte, Thomas Müller a avoué que les siens ont pris un coup au foie avec cette défaite. « Nous avons perdu contre un outsider qui a tout mis sur la balance. Nous avons eu de bonnes occasions de marquer en première mi-temps. Même si cela semble stupide après une défaite en Coupe contre un outsider, la chance n'était pas de notre côté. Ce n'est certainement pas la meilleure période pour le Bayern. On ne peut pas nous reprocher d'avoir abandonné le jeu. L’élimination est brutale, il faut digérer. » Prochain adversaire des Munichois, Fribourg est prévenu.

Plus d'infos

Commentaires