Paul Mitchell dévoile les plans mercato de Monaco

De passage en conférence de presse, Paul Mitchell a évoqué la stratégie de l'AS Monaco sur ce marché des transferts.

Le directeur sportif de l'ASM Paul Mitchell lors d'une conférence de presse
Le directeur sportif de l'ASM Paul Mitchell lors d'une conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'heure de la reprise a sonné. Depuis samedi, une bonne partie de l'effectif de l'AS Monaco a repris le chemin de l'entraînement. Au menu : tests médicaux et physiques, travail en salle et course. L'objectif est d'être prêt le plus tôt possible pour démarrer tambour battant cet exercice 2022-23 où les objectifs seront multiples comme l'a rappelé Paul Mitchell, de passage en conférence de presse ce mardi. «L'idée que l'on a c'est d'être compétitif. On est capable, on s'est notamment hissé deux fois sur le podium de L1 dernièrement. On veut toujours repousser nos limites. On veut progresser sur et en dehors du terrain».

Le directeur sportif a ajouté : «il faudra être prêts, au niveau mental, physique. Il faut apprendre de ce qui s'est passé l'an dernier, la manière dont on a travaillé. Il faudra faire attention à la charge de travail. On peut s'appuyer sur l'expérience de ce groupe. Je pense qu'il faudra montrer un meilleur visage et reprendre là où on s'est arrêté, en très grande forme. Il faudra commencer de cette façon-là». Mais recruter sera aussi primordial. «On veut renforcer cette équipe. On a beaucoup d'échéances. L'équipe est revenue en très grande forme. On veut se renforcer de manière collective et individuelle».

Monaco va être agressif sur le marché

Il poursuit : «en foot, il s'agit toujours d'équilibre à trouver. Quand on est arrivé il y a deux ans, on savait qu'il faudrait une nouvelle dynamique avec des jeunes talentueux. On est ambitieux, on veut gagner et aller le plus haut possible. Il faudra peut-être plus d'expérience dans ce groupe. On travaille pour». Questionné au sujet des rumeurs Paulo Dybala et Clément Lenglet, il a confié : «malheureusement, je vais répondre que je n'aime pas parler des joueurs qui ne sont pas sous contrat à Monaco. Ce n'est pas respectueux. Je ne préfère pas le faire, donc je vais me limiter et dire que ce sont deux bons joueurs».

A priori, l'ASM regarde ailleurs et va attaquer cet été. «Il convient de rappeler qu'on a un bel effectif, pétri de talents. On a perdu un super joueur avec Tchouameni, mais je vois ça comme une opportunité pour certains de montrer ce qu'ils savent faire. On va essayer de trouver les meilleurs profils possibles. On fait attention à l'aspect financier. Oui on va être agressifs, mais de manière stratégique. Le 1er, on sera prêts. On a une belle équipe avec de la qualité et il faut faire confiance à ce groupe tout en trouvant les profils pour l'améliorer pour être compétitifs sur les trois compétitions».

L'ASM n'ouvrira la porte qu'en cas de bonne offre

Il faudra toutefois résister aux assauts, notamment pour des éléments comme Badiashile «Je pense que nous avons un actionnaire très ambitieux et qui veut le meilleur pour l'ASM. Pour recruter un de nos joueurs, comme Aurélien Tchouameni avec le Real Madrid, il faudra une offre importante pour le laisser partir. Nous voulons avoir de bons résultats sur la durée. On a des profils intéressants au sein de notre effectif. Il faudra une offre aussi importante que leur talent pour les laisser partir». Les prétendants à la venue de talents made in ASM sont prévenus. Le club ne fera aucun cadeau.

Une stratégie assumée par Mitchell. «C'est un équilibre dur à trouver, c'est même le plus dur à trouver. Aujourd'hui, il y a beaucoup de clubs qui ont une nouvelle stratégie de recrutement, avec les jeunes à fort potentiel. Mais il s'agit toujours de gagner. C'est toujours quelque chose de dur quand on arrive. On a voulu miser sur la jeunesse et le talent. On a réussi à avoir des résultats et voir l'évaluation et la vente des joueurs monter». Le dirigeant, qui observe beaucoup au Brésil, a aussi envoyé un message aux jeunes du club.

Le retour des prêtés

«Il y a beaucoup de potentiel, on l'a vu avec notre groupe U19. J'avais dit par le passé qu'on voulait intégrer les jeunes, mais il faut que ce soit à la bonne vitesse. Ils continueront à s'entraîner avec le groupe pro». Enfin, il a évoqué les joueurs prêtés l'an dernier. «Comme vous le savez, la reprise a lieu le 1er juillet. Mais c'était facultatif pour certains. Willem (Geubbels) a repris. Pavlovic était avec la sélection donc il va reprendre plus tard. Benjamin (Lecomte) avait la possibilité de reprendre le 1er juillet après une longue saison avec l'Atlético».

Il ajoute : «pour Pietro (Pellegri), on est en bonne discussions avec le Torino. Arthur Zagre a une année de prêt supplémentaire. Aholu avait une option obligatoire. Pour Barecca, il y a une année en plus. On est en discussions». Enfin, Mitchell a conclu en évoquant la présence de Thomas Didillon à la reprise. «On a cette volonté d'avoir cette synergie avec le Cecle Bruges, notre club satellite. Il y a cette possibilité pour Thomas de d'entraîner avec nous». Dans les starting blocks, Paul Mitchell promet donc un mercato très agité. Ca promet !

Plus d'infos

Commentaires