OM : les premiers choix forts de Jean-Louis Gasset

Par Dahbia Hattabi
4 min.
Jean-Louis Gasset en conférence de presse à Marseille @Maxppp

Nommé entraîneur de l’Olympique de Marseille mardi, Jean-Louis Gasset a déjà pris des décisions importantes en quelques heures.

48 heures chrono. Après la défaite de l’Olympique de Marseille à Brest dimanche soir, les dirigeants ont activé un plan d’urgence pour remplacer Gennaro Gattuso. Usé, le technicien italien a jeté l’éponge après moins de cinq mois passés dans la cité phocéenne. Pour le remplacer, Pablo Longoria et ses équipes ont décidé de miser sur un entraîneur expérimenté qui mènera les troupes jusqu’à la fin de la saison. Et c’est Jean-Louis Gasset (70 ans) qui est l’heureux élu. Mardi, les pensionnaires de l’Orange Vélodrome ont officialisé sa signature pour quatre mois. Puis, il a été présenté à la presse aux côtés du président.

La suite après cette publicité

Gasset est en mission

Accompagné par Ghislain Printant pour mener cette mission à bien, l’ancien entraîneur de Montpellier a évoqué ses premiers pas avec l’équipe. «Mes travaux ont déjà commencé ce matin. J’ai vu le groupe avec le président et j’ai dit pourquoi j’étais là. J’ai dit ce que j’avais réussi avec des groupes moins forts. Le mental, c’est 80% de la performance. J’ai dit que chacun devait faire un petit peu plus. Que chacun se regarde dans la glace. Quand vous prenez des buts comme ceux que Marseille prend, ce sont des erreurs individuelles et le système n’est pas la cause. C’est un problème mental quand tu prends des buts après la 90e minute.»

À lire Ligue Europa, OM : la durée d’absence de Quentin Merlin est tombée

Venu jouer les pompiers de service, le technicien français a de nouveau tenu une conférence de presse mercredi après-midi afin d’évoquer le choc à venir face au Shakhtar Donetsk en Ligue Europa (2-2). Un match capital mais préparé dans l’urgence par Gasset. Ce dernier a confié au sujet de cette mission commando. «Même si on est dans l’urgence, on a beaucoup travaillé hier. Je remercie Abardonado qui a passé un moment dans la journée et dans la nuit à nous expliquer l’environnement, nous faire découvrir les joueurs, les hommes. Il est question d’homme pour faire évoluer la situation. On a parlé aux joueurs pour donner une direction.»

La suite après cette publicité

Il a ses idées pour le onze

Prêt pour son premier match sur le banc olympien, le coach de 70 ans, qui s’est beaucoup appuyé sur Jacques Abardonado avec lequel il a décortiqué les dernières rencontres de l’OM et les systèmes préférentiels de l’équipe, a voulu travailler dans le calme et la discrétion. Il a d’ailleurs demandé aux journalistes de s’en aller au bout de 15 minutes hier lors de la séance ouverte aux médias précise La Provence. Le média régional ajoute que Gasset a décidé de mettre en place une mise au vert hier soir afin de continuer à faire connaissance avec son groupe et travailler.

Il a également prévu une mise en place ce jeudi matin afin de dévoiler son plan de bataille à l’équipe. L’Equipe explique qu’il n’a pas encore dévoilé le système dans lequel il compte faire jouer son équipe ce soir. Mais plusieurs médias français habitués à suivre l’OM estiment qu’il optera pour un 3-5-2 (ou 5-3-2 selon les phases de jeu). Un système très apprécié par les joueurs. En ce qui concerne le onze de départ, comme indiqué hier, une équipe se dessine. Ruben Blanco sera dans les cages puisque Pau Lopez est resté en soins hier. Devant lui, on retrouvera le trio Meïté-Gigot-Mbemba.

La suite après cette publicité

Il compte sur Clauss

Dans le rôle de pistons, Merlin, à gauche, et Clauss, à droite, devraient démarrer. Dans l’entrejeu, Ounahi, Kondogbia et Harit sont pressentis. Mais La Provence explique que Jordan Veretout fait tout son possible pour être apte. C’est lui qui devrait débuter à la place d’Ounahi selon le média local. Pour accompagner Aubameyang, Gasset comptera sur Ndiaye. Même si Moumbagna peut avoir son mot à dire. Les joueurs seront définitivement fixés dans la journée. Ce qui est sûr, c’est qu’ils sont plutôt séduits par le nouveau coach.

Le Parisien explique que les joueurs apprécient son côté paternaliste, chaleureux, expérimenté et simple. Ils aiment aussi qu’il soit cash et direct avec eux. Il a d’ailleurs dû l’être avec les joueurs qu’il a rencontrés. Selon L’Equipe, il s’est entretenu individuellement avec certains éléments du groupe qu’il considère comme des cadres, à savoir Pierre-Emerick Aubameyang, Jordan Veretout, Samuel Gigot et Jonathan Clauss. Un joueur pointé du doigt par sa direction depuis des semaines. Gasset, lui, compte sur l’international tricolore, qu’il a bien l’intention de remettre sur de bons rails. Une bonne nouvelle pour Marseille.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité