Equipe de France : Didier Deschamps a-t-il fait les bons choix ?

Après le match nul contre la Hongrie, les choix de Didier Deschamps ont été questionnés. A-t-il vraiment bien choisi ses options ?

Didier Deschamps lors d'Hongrie-France
Didier Deschamps lors d'Hongrie-France ©Maxppp
La suite après cette publicité

Tactiquement, les Bleus ont plus qu'été à la hauteur contre l'Allemagne pour leur entrée en lice dans l'Euro mardi dernier (1-0). Le 4-3-3 de Didier Deschamps a empêché totalement les Allemands d'évoluer et a annihilé toutes velléités offensives. Après ce perfect, le sélectionneur des Français décidait de renouveler l'expérience contre la Hongrie ce samedi après-midi.

Malheureusement, les champions du monde en titre n'ont pu faire mieux qu'un match nul. Bien entendu, les choix de l'ancien entraîneur de l'Olympique de Marseille sont sujets de questions. La première concerne le système. Admettons qu'on conserve le 4-3-3, Thomas Lemar ne présentait pas plus de garanties qu'un Adrien Rabiot, tant son pied est précis, face à un adversaire regroupé ? La question mérite d'être posée.

Giroud ne devait-il pas rentrer plus tôt ?

Dans un second temps, face à une équipe qui, on le savait, allait jouer une partie dans son camp, ne devait-on pas éventuellement opter pour un système un brin plus offensif ? Un 4-2-3-1 avec les deux seuls Kanté et Pogba au milieu pouvait permettre de soit aligner Giroud et Benzema devant, avec le Madrilène en soutien du Blue, et conserver Mbappé et Griezmann sur les côtés. Il était aussi possible de mettre Ousmane Dembélé sur un côté et laisser à Antoine Griezmann le poste de meneur de jeu.

Mais, finalement, Didier Deschamps a choisi de conserver son 4-3-3 qui lui assurait une maitrise au milieu de terrain et une certaine technique, évidemment. Dans le jeu, cette fois, DD a décidé d'agir plus vite alors qu'il avait attendu les ultimes minutes contre l'Allemagne. Dès la 57e minute, le Basque décidait de changer. Il faisait entrer Ousmane Dembélé en lieu et place d'Adrien Rabiot et changeait donc son système pour un 4-2-3-1.

Le Barcelonais a mis le feu, même s'il a connu du déchet. Mais, face à une équipe regroupée, n'aurait-il pas fallu ajouter de la présence et de la puissance de la surface en faisant entrer Olivier Giroud ? Finalement, le joueur de Chelsea n'est rentré qu'à la 76e minute à la place d'un Karim Benzema qui n'y arrivait pas. Le match est passé, Deschamps se concentre déjà sur la rencontre face au Portugal mercredi prochain et il n'a pas exclu quelques changements...

Plus d'infos

Commentaires