OM : l'incroyable métamorphose de Valentin Rongier

Cette saison, l'OM de Jorge Sampaoli est très spectaculaire. Dans cette folie ambiante, un joueur, qu'on condamnait en début de saison, survole le terrain. Il s'agit de Valentin Rongier. Ceux qui le connaissent sont très loin d'être étonnés...

Valentin Rongier en action face à Sofiane Diop
Valentin Rongier en action face à Sofiane Diop ©Maxppp
La suite après cette publicité

Arrivé en fin de saison dernière, alors que les temps étaient troublés, Jorge Sampaoli était la promesse d’une éclaircie dans le ciel de l’Olympique de Marseille. On attendait de voir sa patte, les joueurs qui allaient progresser et quelles recrues l’Argentin allait voir arriver.

Matteo Guendouzi et Gerson au milieu, pas mal. Mais on s’est tout de suite dit que les places allaient être chères. Après le bon début de saison de Pape Gueye, on a même pensé que cela allait être cuit pour Valentin Rongier (26 ans). Que nenni. Le Nantais allait découvrir un nouveau poste, celui hybride de milieu de terrain (en phase offensive)-latéral droit (en phase défensive).

Sampaoli apprécie sa progression

Il a réellement performé dans ce rôle, nous montrant des qualités qu’il nous avait cachées depuis son arrivée à Marseille. Selon son entraîneur, c’est même le joueur qui a le plus progressé depuis son arrivée dans la Cité Phocéenne.

« C'est un des joueurs qui s'est le plus consolidé avec nous avec le ballon. Avant, il bougeait beaucoup sur le terrain, mais pas selon la possession de l'équipe. On a voulu l'éduquer différemment avec ce poste de latéral, milieu, Pol Lirola n'était pas encore là. On a dû faire cela comme avec Boubacar Kamara. On le fait avec d'autres joueurs, car l'effectif n'est pas complet. Il a une belle progression, il comprend très bien, il nous a beaucoup aidés quand il a dû jouer à ce poste. C'est un joueur très polyvalent aussi dans la compréhension du jeu. Il n'est pas encore à son top niveau, à l'avenir il peut être encore bien meilleur », confie Sampaoli en conférence de presse.

Trebel et Khaoui ne sont pas étonnés

Il est d’autant plus étonnant de le voir à ce niveau quand on se rappelle ce milieu de terrain timoré qu’il est devenu après quelques mois seulement à Marseille. Mais cela n’étonne pas Adrien Trebel, qui l’a connu à Nantes. « Valentin est un joueur avec un gros mental, peu importe le contexte, il travaillera toujours, peu importe les joueurs avec qui il est en concurrence, il va aller chercher sa place et son temps de jeu. Je pense que, pour lui, aller à l’OM lui a permis de grandir et de devenir le joueur important qu’il est. Je pense aussi que Jorge Sampaoli aime ce genre de joueur, qui ne se cache pas et Valentin a tout pour être un joueur d’équipe. Il court partout, récupère pas mal de ballons, il a une très bonne technique, oriente très bien le jeu. Il progresse de semaine en semaine et de matches en matches. C’est de bon augure pour la suite », explique le joueur d’Anderlecht.

Saîf-Eddine Khaoui, un proche de Rongier jusqu’à son départ de l’OM la saison dernière, abonde dans ce sens : « oui j’ai regardé quasiment tous leurs matches ! Franchement, il n’a pas lâché parce que ce n’était pas facile au début pour cette saison, avec toutes les recrues, mais il a fait le taff ! Il s’est donné les moyens d’y arriver et il est récompensé. C’est un bosseur et pour l’instant ça paye. Je pense qu’il a assimilé l’idée de jeu du coach déjà, et après je pense qu’il a bossé de son côté pour en arriver là ».

Zubizarreta n'avait aucun doute

Pourtant, après son transfert en provenance de Nantes après la fin du mercato, en tant que joker, beaucoup étaient sceptiques. Sauf un, celui qui l’a recruté.« Il avait besoin d’un nouveau projet après Nantes et ce besoin de prouver à Marseille. Il faut s’adapter, comprendre le club, le Vélodrome. Je n’ai eu aucun doute sur sa capacité à se développer. Ça correspond au plan qu’on a eu quand on l’a recruté », confie Andoni Zubizarreta.

L’ex-directeur sportif de l’OM ne cesse de tresser des lauriers au Canari. «Valentin est un joueur qui comprend et qui aime le jeu. Il peut jouer à trois ou à deux, dans n’importe quel système de jeu. Il a une très bonne condition physique. Il peut s’adapter à une position plus offensive, même s’il aime le cœur de jeu. C’est un très bon joueur, aussi dans le vestiaire. Il entretient le bonheur. Il est très professionnel, ça lui permet de rebondir dans des moments compliqués pour lui. Il comprend bien le jeu et il peut bien travailler dans les systèmes. Il a besoin de confiance pour progresser, c’est aussi au coach de lui donner cela. C’est à lui de se développer, de marquer plus de buts. Je pense qu’il préfère la distribution du jeu, de donner des passes décisives plutôt que marquer », poursuit-il.

Personne, du moins de ceux qui le connaissent, n'est donc étonné par son niveau, son abattage physique, ses récupérations et ses envolées balle au pied. Comme quoi, parfois, laisser du temps à un joueur qui, longtemps l’année passée, a joué avec des douleurs au talon, peut s’avérer efficace. En espérant pour lui, et pour l’OM explosif de Jorge Sampaoli, que cela continue !

Plus d'infos

Commentaires