Espagne : le sort s'acharne sur Adama Traoré

Presque un an après avoir été appelé pour la première fois pour jouer en sélection, Adama Traoré ne pourra vraisemblablement toujours pas faire ses débuts avec l'Espagne.

Adama Traoré, l'attaquant de Wolverhampton
Adama Traoré, l'attaquant de Wolverhampton ©Maxppp

Adama Traoré n'est plus à présenter, surtout pour les fans les plus férus du championnat anglais. L'ailier hispano-malien est devenu une valeur sûre de la Premier League et sort d'une sacrée saison à Wolverhampton. Son gabarit imposant a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux, mais sur le terrain, il est tout aussi impressionnant. Le joueur formé à La Masia est un véritable poison pour les défenses rivales, faisant des dégâts sur les flancs dans le un contre un grâce à sa puissance et sa technique. Il n'en fallait pas plus pour que des grosses écuries comme Liverpool s'intéressent à lui, même si la crise du coronavirus a quelque peu freiné tout possible départ.

La suite après cette publicité

Mais surtout, on attendait de voir quelle sélection allait choisir le natif de l'Hospitalet, ville limitrophe de Barcelone. Il y a effectivement eu un petit imbroglio - des photos de lui avec un maillot malien ont été publiées - et le principal intéressé avait dû démentir avoir opté pour le pays de ses parents en novembre 2019 : « j'ai parlé avec le Mali, mais je n'ai rien signé. J'ai été en contact et ils m'ont fait part de leur intérêt. Il y a eu de la confusion, je n'ai rien décidé ». Et seulement quelques heures plus tard, le sélectionneur espagnol Robert Moreno décidait de l'appeler en renfort suite à la blessure de Rodrigo Moreno.

Presque un an d'attente

« C'est un joueur que je connais bien, il a commencé dans l'équipe de mon quartier, puis a joué à l'Hospitalet, équipe que j'ai entraîné et après on était ensemble au Barça, ce n'est ni une surprise ni un caprice qu'il soit avec nous », avait expliqué le tacticien qui était alors aux commandes de la Roja. Seulement, celui qui avait déjà défendu les couleurs ibériques chez les jeunes s'était blessé dans la foulée et n'avait donc pas pu honorer sa première sélection. Le Catalan a maintenant été appelé par Luis Enrique pour disputer les prochains matches de la sélection, face à l'Allemagne et l'Ukraine le 3 et 6 septembre prochains.

L'occasion d'enfin le voir sous le maillot espagnol, dans cette Roja new generation, où on retrouve aussi Ansu Fati (FC Barcelone), Ferran Torres et Eric Garcia (Manchester City), Oscar Rodriguez (Séville) ou Unai Simon (Athletic). Mais là aussi, le sort s'est acharné sur le joueur des Loups, qui a été contrôlé positif lundi au coronavirus en Angleterre. En cas de deuxième positif dans les prochaines heures - ce qui devrait être la suite logique des événements - il ne pourrait pas voyager et rejoindre le groupe espagnol. Il devra donc vraisemblablement attendre la trêve du mois d'octobre pour, si Luis Enrique décide de lui refaire confiance, enfin pouvoir revêtir la tunique rouge ornée de doré. Décidément, quand ça ne veut pas...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires