L'Atalanta casse sa tirelire pour Jérémie Boga !

Alors que son aventure avec Sassuolo arrivait à échéance, Jérémie Boga s'offre un nouveau défi. Direction un cador de Serie A avec un transfert onéreux de la part de l'Atalanta pour l'ailier ivoirien.

Jérémie Boga lors d'un match de Serie A contre la Fiorentina
Jérémie Boga lors d'un match de Serie A contre la Fiorentina ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Italie lui va à merveille. Ancien espoir de Chelsea enchaînant les prêts à Rennes, Grenade et Birmingham, Jérémie Boga a enfin pu devenir un joueur de premier plan lors de son transfert à Sassuolo à l'été 2018. Débauché contre un chèque de 10 millions d'euros, le natif de Marseille a trouvé doucement mais sûrement sa place dans l'effectif de Roberto De Zerbi. En point d'orgue, sa saison 2019/2020 où il a inscrit 11 buts et délivré 4 offrandes en 34 rencontres de Serie A.

Annoncé sur le départ depuis quelques sessions de mercato, l'international ivoirien (7 capes, 1 but), n'a finalement pas bougé de la formation neroverde. Cet été, le nouveau coach Alessio Dionisi a apporté de nouvelles méthodes et même s'il a affiché un niveau correct, un départ semblait logique pour Jérémie Boga après trois ans et demi. Se retrouvant en fin de contrat à l'été 2023, il part finalement de la formation d'Émilie-Romagne dès cet hiver.

L'Atalanta a payé le prix fort

Pour l'attirer, deux clubs étaient à l'affût. Tout d'abord, il y avait le Shakhtar Donetsk où officie son ancien mentor Roberto De Zerbi. Ce dernier voulait apporter un nouveau profil technique et remuant à l'attaque des Mineurs. Néanmoins, Jérémie Boga a décidé de rester en Italie et a choisi l'autre prétendant : l'Atalanta. «L'Atalanta BC annonce l'achat définitif du joueur Jérémie Boga de Sassuolo», indique le club, sans préciser la durée du contrat.

Huitième de Serie A à dix-sept points du leader, l'Inter Milan, la Dea n'est plus en course pour le titre, mais les places européennes. Ambitieuse depuis quelques saisons, la formation lombarde n'a pas lésiné sur les moyens avec un chèque avoisinant les 22 millions d'euros pour boucler l'opération.

Plus d'infos

Commentaires