Bordeaux-Lyon : les notes du match

Malgré une première période à haute intensité de la part des 22 acteurs, l'OL a concédé le nul sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (2-2). Un résultat qui n'arrange personne, puisque le classement des Lyonnais et Bordelais est bien en deçà des espérances.

Alberth Elis sous le maillot de Bordeaux
Alberth Elis sous le maillot de Bordeaux ©Maxppp
La suite après cette publicité

En clôture de la 17e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux (18e, 13 pts) accueillaient l'Olympique Lyonnais (12e, 22 pts) ce dimanche à 20h45 dans une rencontre opposant deux formations en proie aux doutes ces dernières semaines. Au Matmut Atlantique, les Bordelais se présentaient en pleine crise de confiance, eux qui restaient sur quatre matches consécutifs sans victoire dont un cinglant dernier revers sur la pelouse de Strasbourg (2-5). Malgré un meilleur bilan comptable, les Lyonnais se devaient également de relever la tête après une défaite concédée dans les ultimes secondes contre le Stade de Reims (1-2). Pour insuffler une nouvelle dynamique, Peter Bosz décidait donc de modifier son système tactique et abandonnait son 4-2-3-1 au profit d'un 3-5-2 avec une charnière centrale composée de Lukeba, Boateng et Denayer. En face, Vladimir Petkovic, privé de Koscielny et Medioub (blessés) et sans Zerkane, Maja et Kalu, optait pour un 4-2-3-1 avec la seconde titularisation de la saison du jeune Lacoux. Une rencontre qui démarrait sur un rythme haletant entre deux écuries à la recherche d'un nouveau souffle. Servi sur le côté gauche de la surface, Paqueta trouvait Aouar mais la tête du milieu lyonnais ne trouvait pas le cadre de Costil (4e). Piqués à vif, les Girondins tentaient de réagir immédiatement. Parfaitement servi en profondeur par Oudin, Hwang se présentait alors seul face au but mais échouait finalement sur un Lopes décisif (9e). Dans un rythme effréné, l'OL répliquait dans la foulée et Paqueta se présentait à son tour face à Costil mais le dernier rempart bordelais sortait également le grand jeu en repoussant, du pied gauche, la tentative du Brésilien (10e). De mieux en mieux dans le jeu, en témoigne les frappes de Hwang (12e) et Elis (14e), le club au scapulaire était cependant proche de commettre l'irréparable. Profitant d'une incompréhension entre Gregersen et Costil, Gusto reprenait du droit mais sa frappe échouait sur le poteau (19e).

Tenu en échec à la demi-heure de jeu, l'OL parvenait finalement à trouver l'ouverture. Sur un corner de Shaqiri, Denayer plaçait une tête rageuse qui trompait Costil (0-1, 30e). Pas de quoi freiner l'ardeur des Girondins qui s'enhardissaient. Sur un centre d'Elis, Gusto, sous la pression d'Oudin, propulsait le ballon au fond de ses filet et remettait les deux équipes dos à dos (1-1, 36e). Une joie de courte durée pour les locaux qui ne pouvaient que constater les dégâts sur la superbe frappe de Mendes juste avant la pause (1-2, 41e). Si Denayer, blessé, cédait prématurément sa place à Da Silva, la rencontre, elle, ne perdait pas en intensité. Dès la reprise, les Rhodaniens décidaient d'accélérer, à l'image de cette frappe de Paqueta fuyant de peu le cadre girondin (55e). Mais sur un contre rapidement joué par le FCGB, les Gones cédaient à nouveau. Profitant d'une mésentente entre Guimaraes et Gusto au milieu de terrain, Elis, lancé par Hwang, filait seul au but et trompait Lopes à bout portant (2-2, 58e). Suite à cette égalisation, le rythme baissait très nettement et il fallait attendre la fin de cette rencontre pour voir le danger revenir par l'intermédiaire des deux entrants lyonnais. Trouvé en retrait par Dembélé, Toko Ekambi voyait sa talonnade fuir, de peu, le cadre bordelais (85e). Dans les ultimes secondes, Bordeaux était tout proche de l'emporter mais ni la frappe de Niang, magnifiquement sortie par Lopes, ni celle de Gregersen sur l'ultime corner de la rencontre ne trouvait la faille... Un match nul (2-2) qui n'arrange personne. Lyon reste 12e, Bordeaux grimpe à la 17e place.

Le classement complet de la Ligue 1

Le classement des buteurs

Le classement des passeurs

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI des Girondins de Bordeaux

Le XI de l'Olympique Lyonnais

L'homme du match : Elis (7) : dans une position excentrée, il tente sa chance, mais sa frappe passe à côté (14e). Il a apporté de la percussion sur son côté droit, c'est d'ailleurs lui amène l'égalisation de Oudin en prenant le meilleur sur Lukeba (36e). Il profite de la récupération d'Oudin pour partir seul au but et tromper Lopes (58e). Son cinquième but en sept titularisations depuis le début de la saison. Les actions offensives de Bordeaux sont principalement venues de lui et ses centres ont apporté des solutions, notamment celui pour Dilrosun, qui rate sa reprise (82e). Remplacé par Briand (86e).

Bordeaux

  • Costil (5) : alors que Paqueta se présentait seul face à lui, il parvient à arrêter la frappe de ce dernier (11e). En revanche, sa mésentente avec Mangas aurait pu coûter cher (18e). Sur un corner frappé par Shaqiri, il tente de sortir, mais est gêné par Onana et laisse ainsi son but vide ce qui permet à Denayer d'ouvrir le score (30e). Difficile pour lui d'intervenir sur la très belle frappe de Mendes (41e). Il s'est parfois fait peur dans son jeu au pied, notamment sur ce dégagement qui a fini directement sur Shaqiri (35e).

  • Kwateng (4) : alors qu'il avait plutôt bien tenu son couloir en première mi-temps, il a laissé énormément d'espace au retour des vestiaires. Emerson était souvent seul et avait tout le loisir d'adresser des centres dans la surface bordelaise, même s'il n'a pas non plus été aidé par Elis. Il a souffert face aux joueurs offensif adverses, que ce soit Aouar ou bien Toko Ekambi après son entrée en jeu (3/11 duels gagnés).

  • Gregersen (3,5) : seul pour intervenir à la suite d'un centre d'Emerson, il rate son dégagement qui part finalement en direction de son but, mais Costil était attentif (16e). Au duel avec Denayer, il voit l'international belge sauter plus haut que lui et ouvrir le score (30e). Il s'est tout de même repris en seconde mi-temps et n'a pas commis d'erreur grossière. En toute fin de match, il rate la balle de match, alors qu'il était seul face à Lopes (90e+3).

  • Mexer (5,5) : il a été bien plus rassurant que Gregersen, même si le Norvégien s'est repris au fur et à mesure de la rencontre. Il a souvent compensé les errements de son coéquipier de la défense centrale bordelaise et a permis d'éteindre quelques situations chaudes dans sa surface.

  • Mangas (4) : alors qu'il était sur le ballon, il s'arrête et le laisse passer. Heureusement pour lui, Gusto ne parvient finalement pas à cadrer sa frappe (18e). Il a perdu énormément de ballons (9 à la pause) et n'avait remporté aucun duel à la pause (0/4). Décalé par Adli il est tout seul et a la possibilité d'envoyer un bon centre dans la surface adverse, mais se précipite trop et le ballon termine finalement en corner (64e).

  • Lacoux (5) : il jaillit bien pour intercepter une passe de Mendes, ce qui permet à Hwang de frapper au but (12e). Il a beaucoup travaillé au milieu de terrain, mais a en revanche parfois manqué d'impact dans les duels (3/10 duels gagnés). S'il a récupéré 6 ballons, il en a également perdu 11, la faute à des imprécisions dans ses transmissions (74 % de passes réussies). Remplacé par Fransérgio (69e).

  • Oudin (6) : sa passe en profondeur pour Hwang est parfaite, mais l'attaquant bordelais perd son duel avec Lopes (9e). À la récupération d'un ballon mal dégagé par la défense lyonnaise, il tente sa chance en première intention, mais sa frappe passe de peu au-dessus de la barre transversale de Lopes (26e). Il jaillit bien devant Gusto pour reprendre le centre d'Elis et égaliser, avec l'aide de Gusto (36e). C'est également lui qui est à l'origine du deuxième but de son équipe en récupérant le ballon dans les pieds de Gusto (58e). Remplacé par Dilrosun (76e).

  • Onana (5,5) : il a beaucoup travaillé au milieu de terrain et a été à l'origine de beaucoup de récupération de balle bordelaise (8 ballons récupérés à la pause). Preuve de son activité, il a disputé 22 duels dans cette rencontre, le plus haut total, pour 12 remportés. C'est également lui qui a récupéré le plus de ballons (15), pour tout de même 15 de perdus.

  • Adli (3,5) : on l'a très peu vu en première mi-temps et il n'a pas réussi à prendre le jeu à son compte. Il a eu du déchet dans ses transmissions (55% de passes réussies à la pause) ce qui a entraîné beaucoup de ballons perdus (9 à la pause). Il a souvent fait les mauvais choix et tardait trop à servir ses coéquipiers. Remplacé par Pembélé (69e).

  • Hwang (5,5) : parfaitement lancé en profondeur par Oudin, il se présente seul face à Lopes, mais perd son face à face avec ce dernier (9e). Alors qu'il avait ouvert le score, il est finalement sanctionné pour une position de hors-jeu au départ de l'action (23e). Il s'efface bien pour permettre à Elis de partir seul au but et égaliser (58e). Une soirée frustrante pour lui car il a beaucoup donné et a eu les opportunités pour marquer. Remplacé par Niang (76e), qui était proche d'offrir la victoire à son équipe en toute fin de match, mais a dû faire face à un excellent Lopes (90e+3).

  • Elis (7) : voir ci-dessus.

OL

  • Lopes (6) : malgré un but concédé en début de rencontre où il ne peut rien, le Portugais a remporté son duel devant Ui-Jo (9e), avant une nouvelle parade décisive devant le Sud-coréen (17e). En seconde période, il n'est pas très inquiété, mais ne peut qu'effleurer le ballon d'Elis sur la deuxième égalisation bordelaise de la partie. En toute fin de rencontre, il sauve l'OL du chaos en réalisant une magnifique parade (90e+2).

  • Denayer (non noté) : pris dans le dos sur l'action de Ui-Jo Hwang (9e), le Belge a ensuite réalisé un début de rencontre satisfaisant et a été récompensé en plaçant une belle tête pour ouvrir le score, après un corner. Mais après une blessure à la cheville, il a été contraint de quitter le terrain avant la mi-temps et a été remplacé par Da Silva (4), qui n'a pas réalisé une entrée fracassante et aura souvent été perdu dans son placement. Même si son jeu de tête a été intéressant sur les coups de pieds arrêtés, l'ex-Rennais a perdu beaucoup de duels (5).

  • Boateng (5) : une belle passe en profondeur vers Gusto en début de match, qui confirme que son jeu long apporte quelque chose en plus. Sur le but de Gusto (CSC), l'ancien défenseur du Bayern Munich est légèrement en retard. Après la pause, il n'a pas fait d'erreur et a tenté de distribuer pour ses partenaires d'attaque. Malgré 6 ballons perdus, l'Allemand a livré une partie satisfaisante. Remplacé par Caqueret (77e), qui n'a pas réussi à bien entrer dans la rencontre.

  • Lukeba (6) : pris de vitesse par Elis lors de l'égalisation concédée par Gusto, le jeune défenseur central de 18 ans a rendu une copie propre dans son placement, aux côtés de Boateng. Il a notamment récupéré 6 ballons et a remporté 7 ballons. Une bonne prestation pour lui, ce dimanche.

  • Gusto (3) : il a fait beaucoup d'appels pour être trouvé dans la profondeur en première période, avant de trouver le poteau droit sur une erreur d'appréciation de la défense bordelaise (19e). En revanche, il semble avoir marqué contre son camp après avoir repris la frappe d'Oudin dans son propre but. Le jeune Lyonnais est également fautif sur le deuxième but de Bordeaux, en perdant le ballon devant Oudin (59e). Un match compliqué pour le Lyonnais.

  • T. Mendes (5,5) : le Brésilien a réalisé un début de partie compliqué, où il a perdu 13 ballons en première période, dont une passe mal appuyée qui a amenée à la frappe de Ui-Jo (12e). Mais sa mi-temps a été sauvé par une superbe frappe lointaine, qui a permis à l'OL de reprendre l'avantage. Il s'est ensuite éteint après la pause, mais a récupéré neuf ballons dans cette partie.

  • Guimarães (5) : ce n'était pas le Guimarães des grands soirs, ce dimanche. Le Brésilien aura tout de même récupéré 5 ballons, en coupant parfaitement les contre-attaques de Bordeaux. En revanche, il n'a pu apporter de danger offensivement et a perdu un total de 13 ballons.

  • Emerson (4,5) : très discret en première période, il est en retard sur l'égalisation des Girondins. Mais après la pause, le latéral italien a été bien plus en vue avec notamment cinq centres dangereux délivrés et a profité des espaces laissés par les Bordelais sur son côté. Mais le Champion d'Europe s'est ensuite éteint après l'heure de jeu et a été suppléé par Toko Ekambi (75e), qui a failli délivrer l'OL d'une belle reprise à bout portant (84e).

  • Shaqiri (5,5) : il est décisif sur son corner pour Denayer (29e), mais par la suite, le Suisse a été moins en vue et n'a pas réussi à créer du danger (seulement un tir tenté ce dimanche soir). Défensivement, il perd 15 ballons, malgré des retours défensifs qui ont aidé Gusto. Remplacé par Dembélé (65e), qui a bougé la défense du FCGB.

  • Aouar (5) : de belles percées en début de rencontre, mais l'international français a souvent été maladroit dans le dernier geste. Le milieu de terrain de l'OL a perdu 18 ballons et un total de 9 duels. Malgré 3 tirs tentés, Aouar n'a pas réussi à apporter suffisamment de danger pour permettre à l'OL de se mettre à l'abri lors de son temps fort.

  • Paquetá (6) : le Brésilien a commencé la partie par un centre vers Aouar, qui a manqué sa tête (3e), avant de tenter une frappe croisée déviée par Costil (9e). Par la suite, il a une nouvelle fois fait part de sa technique pour faire des différences et a délivré une passe décisive en retrait pour Mendes. Il s'est bien battu en fin de rencontre et a gagné 12 duels grâce à une technique toujours précieuse.

Plus d'infos

Commentaires