Premier League : Arsenal reprend sa marche en avant contre Newcastle

Après la claque reçue à Liverpool, Arsenal s'est bien repris à domicile aux dépens de Newcastle (2-0). Buteur en seconde période, Bukayo Saka est néanmoins sorti sur blessure quelques minutes plus tard.

Bukayo Saka célèbre son but avec Arsenal
Bukayo Saka célèbre son but avec Arsenal ©Maxppp

Match d'ouverture de la 13e journée de Premier League : Arsenal, cinquième au classement, recevait Newcastle, lanterne rouge, à l'Emirates pour tenter de s'approcher du top 4, à égalité potentiellement avec West Ham. Les Gunners souhaitaient se relancer après Anfield, alors qu'ils restaient sur dix rencontres consécutives sans défaite. Quant aux Magpies, la disette continue : aucun succès depuis le début de l'exercice en championnat, mais c'est l'occasion pour eux de trouver le chemin des trois points pour la première d'Eddie Howe sur le banc des Noir-et-Blanc, absent le week-end dernier en raison du Covid-19. Concernant les compositions, en commençant par les locaux, Mikel Arteta alignait son 4-4-1-1 habituel, avec un seul changement par rapport au revers subi face aux Reds : Odegaard remplaçait Lacazette en soutien d'Aubameyang. Ramsdale accompagnait la défense Tomiyasu-White-Gabriel-Tavares, tandis que Saka, Partey, Lokonga et Smith Rowe formaient le milieu de terrain. Dans son 3-4-3, Howe réalisait trois changements : Dubravka reprenait sa place de titulaire pour la première fois cette saison après une longue blessure au pied, tandis que l'ancien Amiénois Krafth était préféré à Clark dans la défense centrale à 3, avec Lascelles et Schär. Shelvey et Willock s'occupaient de l'entrejeu en compagnie des pistons Fraser, titularisé à la place de Murphy, et Ritchie. Enfin, Joelinton, Wilson et Saint-Maximin formaient la triplette offensive du NUFC.

La suite après cette publicité

Dès le début de la rencontre, Arsenal tentait de contrôler la possession et faire reculer l'adversaire, notamment grâce au placement très haut de ses latéraux Takehiro Tomiyasu et Nuno Tavares, qui apportaient du danger dans l'entame de cette rencontre. Face à un Newcastle discipliné en défense, les Londoniens avaient du mal à trouver la faille. Pour contourner le bloc compact adverse, les locaux pouvaient compter sur de bons appels dans le dos de la défense, comme le montrait Saka avant de rater sa reprise face à Martin Dubravka (16e). Quelques minutes plus tard, sur un coup-franc qu'il a lui-même obtenu sur la faute de Joe Willock, ancien de la maison, Martin Odegaard trouvait le cadre pour la première fois, bien dégagée par les poings du portier slovaque (20e). On sentait un changement dans le jeu de Newcastle avec l'arrivée d'Eddie Howe, qui voyait ses joueurs tenter de relancer proprement depuis la défense. Néanmoins, le pressing très haut des Gunners provoquait beaucoup de pertes de balle dans le camp noir-et-blanc. Ces derniers pouvaient compter sur des transitions rapides pour mettre en danger Aaron Ramsdale : celui-ci était bien vigilant pour neutraliser les frappes lointaines de Jonjo Shelvey (29e, 31e). A la suite d'un superbe travail de Bukayo Saka dans la surface, Pierre-Emerick Aubameyang ratait l'immanquable juste avant la pause : seul au second poteau après la tête d'Emile Smith Rowe sauvée par Dubravka, le Gabonais envoyait le ballon sur le poteau (41e). Malgré plusieurs tentatives sans conviction de Tavares et Tomiyasu, les 22 acteurs rejoignaient le vestiaire dos à dos.

Arsenal a trouvé la faille

Au retour sur la pelouse, la rencontre reprenait sur la même intensité, le ballon circulant d'un camp à l'autre. Trop physique sur la course de Tavares, Krafht écopait du deuxième jaune (48e), après Matt Ritchie en fin de première période. Saka avait fait lever les supporters de l'Emirates après un beau festival à l'entrée de la zone de vérité, mais son enroulé à ras de terre ne trompait pas le dernier rempart des Magpies (51e). Puis derrière, sur un coup-franc joué rapidement, l'international anglais distillait un centre dangereux entre la surface de but et la défense adverse, mais aucun coéquipier n'était présent pour couper la trajectoire (52e). Le numéro 7 était enfin récompensé avant l'heure de jeu : après avoir combiné avec Smith Rowe et Tavares à gauche, il était lancé à la limite du jors-heu pour lui permettre de croiser sa frappe en une touche et ouvrir le score (56e) pour son troisième but toutes compétitions confondues cette saison. Le capitaine des Magpies Jamaal Lascelles était lui aussi averti lors du second acte pour un tacle en retard sur Aubameyang (62e). Mais la mauvaise nouvelle pour les locaux arrivait quelques secondes plus tard : sur ce qui semblait être une blessure musculaire, Saka était contraint de laisser sa place au Brésilien Gabriel Martinelli (64e), pour sa cinquième entrée en jeu en PL. En une minute, tout s'enchaînait : d'abord une suspicion de pénalty sur Callum Wilson, seul dans l'axe et bousculé dans les règles par Tavares selon l'arbitre Stuart Atwell. Trente secondes plus tard, Tomiyasu lançait parfaitement Martinelli pour son premier ballon, qui lobait en une touche Dubravka pour inscrire le but du break (2-0, 66e).

L'entraînement spécifique frappes de loin des visiteurs continuait avec Shelvey, l'Anglais sollicitait une troisième fois les gants de Ramsdale sans grand danger (69e). Le deuxième but des Gunners avait mis un coup de marteau sur le moral des joueurs d'Eddie Howe, qui semblaient revenir progressivement malgré l'ouverture du score. Néanmoins, les entrées en jeu de Miguel Almiron et Jacob Murphy amenaient un peu plus de vivacité dans le jeu offensif de Newcastle. Le Paraguayen provoquait notamment le premier avertissement à l'encontre d'Aubameyang (75e). Le dernier quart d'heure de jeu était moins mouvementé, malgré quelques incursions intéressantes de l'entrant Alexandre Lacazette, pour sa première tentative, dans le petit filet gauche extérieur (81e) avant de s'embrouiller balle au pied face à l'international slovaque (87e). Encore une fois, le peu d'étincelle du NUFC venait de la part d'Almiron, servant bien Murphy à droite, mais son centre à ras de terre trouvait encore une fois les bras du portier anglais. Avec cette victoire, la septième en Premier League, Arsenal revient provisoirement à trois points du dauphin Manchester City. Newcastle reste dernier au classement après cette septième défaite et prolonge sa série noire à 13 matches en championnat sans victoire et sans le moindre clean-sheet. Eddie Howe a vu l'ampleur des dégâts et devra travailler d'arrache-pied pour sortir les Magpies de ce cauchemar...

Le classement de la Premier League

Les compositions au coup d'envoi :

  • Arsenal FC
  • Newcastle UFC

Plus d'infos

Commentaires