Ligue des Champions : l'entraîneur du RB Leipzig s'en prend au PSG

L'entraîneur de l'écurie allemande Jesse Marsch n'a pas hésité à tacler le Paris Saint-Germain dans un entretien accordé à la presse germanique.

Jesse Marsch coach du RB Leipzig
Jesse Marsch coach du RB Leipzig ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Paris Saint-Germain n'a pas vraiment été gâté par la chance lors du tirage de la phase de poules de la Ligue des Champions. Les Parisiens sont ainsi tombés dans la poule A, aux côtés de Manchester City, du RB Leipzig et du FC Bruges. Des adversaires redoutables, du moins pour les deux premiers cités, et, dans cette histoire, il y aura forcément un gros poisson qui ne verra pas les huitièmes.

Mais en attendant la première confrontation entre les troupes de Mauricio Pochettino et celles de Jesse Marsch le 19 octobre prochain au Parc des Princes, ce dernier a lancé les hostilités et a tenu des propos qui ne passeront pas inaperçus à Paris. « Le match le plus difficile va être le premier à Manchester City. City est peut-être l'équipe la plus homogène par rapport au PSG et j'espérais que nous jouerions contre eux plus tard car nous sommes toujours au milieu de notre processus de progression », a-t-il d'abord expliqué à Kicker.

Le PSG et Manchester City ne respectent pas le fair-play financier selon lui

Puis, à l'image d'un Javier Tebas ou des dirigeants du Bayern Munich, il a tenu à s'en prendre au modèle de ses deux adversaires. « Mes résultats à l'école et à l’université en mathématiques étaient tout à fait corrects. Donc, avec mes connaissances, je constate que les critères du fair-play financier ne sont pas vraiment respectés par certains clubs. Avec l’esprit sportif d’un Américain, le football européen n’est donc pas juste. Je pense que seul le cricket en Inde montre un écart plus important entre les clubs les plus riches et les plus pauvres », a conclu l'Américain.

Voilà qui est clair. Toujours est-il que s'il est vrai que son club vend énormément à chaque mercato, perdant plusieurs pièces essentielles tous les étés, à l'image d'Upamecano (Bayern), Sabitzer (Bayern) et Konaté (Liverpool), il dépense également beaucoup et le système de fonctionnement du groupe Red Bull à travers le monde a aussi été vivement critiqué au pays....

Plus d'infos

Commentaires