Le Real Madrid n'a qu'une alternative à Zinedine Zidane

Zinedine Zidane devrait rester entraîneur du Real Madrid au moins jusqu'à la fin de la saison, expliquait hier Marca. Mais le club merengue réfléchit bien à d'autres solutions, au cas où, et un homme apparait comme la seule alternative.

Zinedine Zidane pendant le derby
Zinedine Zidane pendant le derby ©Maxppp
La suite après cette publicité

Comment remplacer une légende ? Voilà le défi auquel se préparent les dirigeants du Real Madrid. A priori, ce sera pour la fin de la saison. Depuis la piteuse élimination face à Alcoyano, équipe de troisième division, en Coupe du Roi, la fin de l'ère Zidane a quasiment été décrétée par la presse espagnole. Le Français ne tiendrait plus son vestiaire, la direction serait inquiète des résultats et les supporters auraient envie de changement (ce que laissait penser le sondage réalisé par As).

Légende vivante du Real Madrid grâce à son passé de joueur et à ses fabuleux succès en tant qu'entraîneur, Zinedine Zidane est donc soumis au même genre de pression que les autres. Deux éliminations consécutives (Supercoupe d'Espagne et Coupe d'Espagne) et le voilà devenu un piètre manager, incapable de produire du jeu, de faire progresser ses ouailles, d'exploiter le potentiel des jeunes joueurs. Pourquoi pas, mais qui pour le remplacer ?

Raul, une autre légende

Le Real Madrid a longtemps flirté avec Mauricio Pochettino mais ce dernier est devenu l'entraîneur du Paris Saint-Germain. Massimiliano Allegri n'a pas particulièrement la cote à Madrid. Dès lors, la solution interne s'impose. Selon les informations du journal As, un seul homme est considéré comme une alternative à Zidane et répond à la question initiale : comment remplacer une légende ? Eh bien par une autre légende !

Cet homme n'est autre que Raul, l'ancien numéro 7 du Real Madrid et toujours recordman du nombre de matches joués avec la Casa Blanca (741). Actuellement, il dirige, comme Zidane avant lui, le Castilla du Real Madrid, avec laquelle il n'obtient pas forcément de très bons résultats... comme Zidane avant lui. Cela n'avait pas empêché le Français d'être nommé sur le banc de touche de l'équipe première. Dès lors, avec Raul dans les parages, Zizou doit se méfier. La prochaine série de rencontres, face à des adversaires abordables, doit accoucher d'un sans-faute. Sinon la pression s'accentuera et le risque d'un changement en cours de saison grandira.

Plus d'infos

Commentaires