CdF : Caen et Dunkerque éliminés d'entrée, Auxerre et Dijon assurent l'essentiel

Stéphane Moulin le coach de Caen
Stéphane Moulin le coach de Caen ©Maxppp

Après les qualifications de Toulouse, Sochaux, Guingamp, Rodez ou encore le Havre un peu plus tôt dans la journée, d'autres écuries de Ligue 2 faisaient leur entrée en lice à l'occasion du septième tour de la Coupe de France. Pour ses débuts, le SM Caen croisait ainsi le fer avec Dinan-Léhon (National 3) du côté de Saint-Malo. Privés de Benjamin Jeannot, Caleb Zady Sery et Mehdi Chahiri, tous blessés, les Normands se faisaient d'ailleurs surprendre dès les premiers instants par l'intermédiaire du défenseur Kevin Coiffic qui ouvrait le score (1-0, 4e). Et si les hommes de Stéphane Moulin parvenaient à égaliser au bout du temps réglementaire (88e), ils ne pouvaient éviter une séance de tirs au but très incertaine. A ce jeu là, les amateurs créaient finalement la sensation (0-0, 4-1 aux t.a.b.). Après l'élimination précoce d'Ajaccio contre Orléans, vendredi soir, Caen était le deuxième club de Ligue 2 à se faire surprendre dès son entrée dans la compétition et allait se faire tristement imiter par Dunkerque. L’espace d’un match, l'USDL troquait également le pain quotidien de la Ligue 2 contre un match très piégeux face à Linas-Montlhéry, club de National 3 qui avait connu son heure de gloire en 2019, lors d'un 32e de finale perdu face au PSG (0-6). Et la tendance allait d'ailleurs se confirmer. Tenus en échec à l'issue du temps réglementaire, les Nordistes s'inclinaient finalement au bout du temps additionnel (90+2e) et sortaient précocement de cette Coupe de France.

La suite après cette publicité

Dans les autres rencontres programmées à 18 heures, les footballeurs de l'AJ Auxerre se déplaçaient quant à eux en région lyonnaise. Les Ajaïstes affrontaient le FC Limonest Dardilly Saint-Didier, club amateur qui évolue en N3. Surpris d'entrée de jeu par Brian Feneuil qui ouvrait le score pour les locaux (1-0, 1e), les Auxerrois parvenaient cependant à renverser la situation grâce à Mohamed Ben Fredj (1-1, 25e) puis Paul Joly (1-2, 40e). Pas de quoi freiner les ardeurs de Limonest qui égalisait juste avant la pause par l'intermédiaire de Yann Benedick (2-2, 43e). Au retour des vestiaires, les hommes de Jean-Marc Furlan assuraient tout de même l'essentiel quand Mohamed Ben Fredj redonnait l'avantage aux siens (2-3, 53e) avant de s'offrir un triplé (2-4, 81e) pour permettre à l'AJA de s'imposer (4-2) et de valider son billet pour le tour suivant. Enfin, un abîme séparait Dijon, pensionnaire de Ligue 2 et Saint-Apollinaire, évoluant en National 3, l'équivalent de la 5e division. Si le petit club de l'agglomération dijonnaise avait pour ambition de mettre au tapis le grand frère du Dijon Football Côte-d'Or, qui plus est après le carton rouge précoce reçu par Lucas Deaux (16e), ce sont bien les hommes de Patrice Garande qui prenait le meilleur dans cette rencontre. Grâce à une réalisation de Valentin Jacob (42e) et au doublé d'Aurelien Scheidler (66e, 84e), le DFCO, en infériorité numérique, s'imposait malgré tout tranquillement (3-0) et se qualifiait ainsi pour la suite de la compétition. A noter aussi que l’US Esquebecq (R2), l'un des petits poucets de cette Coupe de France, s'inclinait logiquement face à une gloire du football Français, le Red Star, entraîné par Habib Beye. Malgré une infériorité numérique à gérer en fin de rencontre, les Audoniens, 15e de National, s'imposaient 3 buts à 1 et accédaient eux-aussi au tour suivant.

Le calendrier complet de la Coupe de France

Plus d'infos

Commentaires