Tony Vairelles veut s'associer à Cyril Hanouna pour un projet dingue !

Ancienne gloire de l'AS Nancy-Lorraine et du RC Lens, Tony Vairelles remue ciel et terre pour trouver un diffuseur à son concept d'émission de télé-réalité sur le football. Dans sa quête d'offrir une dernière chance de devenir pro à un jeune joueur, il compte sur le soutien d'un média et en appelle à Cyril Hanouna.

Tony Vairelles pose avec sa compagne devant Jesus
Tony Vairelles pose avec sa compagne devant Jesus ©Maxppp

Alors que le RC Lens retrouve la lumière, l'ancienne gloire du club nordiste de 1995 à 1999 (et en 2003) Tony Vairelles (47 ans) tente lui aussi un retour sur le devant de la scène, après avoir passé plusieurs mois à l'ombre et toujours dans l'attente d'un procès devant le tribunal correctionnel de Nancy, pour « violences en réunion, avec préméditation et avec arme », neuf ans après avoir pris part à une fusillade à la sortie d'une boîte de nuit, en compagnie de ses frères, Fabrice, Giovan et Jimmy. Dans sa quête de rédemption, l'homme resté à la mode est-allemande printemps-été 1980 compte sur un personnage bien connu des adeptes du petit écran : Cyril Hanouna.

La suite après cette publicité

Dans Le Parisien du jour, le Nancéien envoie un message au producteur et animateur de l'émission phare de la chaîne C8, «Touche pas à mon poste». Après avoir racheté le FC Gueugnon en août 2009, injecté près de 500 000 euros dans le club, alors en National, Tony Vairelles a dû se résigner, deux ans plus tard, à mettre la clé sous la porte. Le club placé en liquidation judiciaire en 2001 évolue désormais en National 2. L'ancien attaquant a regagné sa Lorraine natale et travaillé sur un concept, un rêve, qu'il révèle aujourd'hui. Une émission de téléréalité, sur le modèle de la « Star Academy », pour donner une chance à de jeunes footballeurs de devenir professionnels. Le vainqueur de l'émission se verrait offrir un contrat dans un club professionnel.

Tony Vairelles et son « Ultime Chance » de devenir professionnel

« Après Gueugnon, j’ai commencé à imaginer une émission comme « Graine de star », « Popstars » ou « Star Academy » sur le mode du foot. Et j’ai compris que je tenais un truc. Mais ensuite, j’ai eu mon gros souci avec la justice », a expliqué l'ancien international français au journal francilien. Le projet a donc été retardé, alors qu'un club avait même donné son accord pour accueillir le futur élu. « J’avais trouvé un club qui acceptait de faire signer pro le vainqueur de l’émission. Ce club, je n’ai pas le droit de le nommer mais j’y ai déjà joué. Mais malheureusement, cela ne s’est pas fait avec le diffuseur. Donc, tout est reparti de zéro », se souvient-il.

Aujourd'hui, le projet qu'il a baptisé « l’Ultime Chance », semble sur la bonne voie. « Là, avec cette formule, c’est une seconde chance, ou plutôt une première, qui sera offerte à des joueurs rejetés ou oubliés par le milieu professionnel. J’ai le club et le jury (Marius Trésor, Steve Savidan, Pascal Olmeta et Olivier Rouyer) et il me manque encore le diffuseur. Le tournage aura forcément lieu au mois de juin puisque, ensuite, le club partenaire va reprendre l’entraînement. Et son équipe pro jouera un match amical contre nos candidats. Et à l’issue, le club choisira le vainqueur qui signera un contrat d’un an. Avant, il y aura eu des sélections, d’abord chez les amateurs puis chez les semi-pros, en National, en N 2 ou N 3, effectuées par le jury » a expliqué Vairelles.

L'appel de Tony Vairelles à Cyril Hanouna

L'ancien attaquant passé par l'AS Nancy-Lorraine, le RC Lens, l'Olympique Lyonnais, les Girondins de Bordeaux, le SC Bastia, le Stade Rennais, Lierse, Tours, le CA Bastia, Dudelange et le FC Gueugnon semble avoir tout ficelé. Il reste cependant ouvert à la discussion, avec le futur diffuseur. Le public votera-t-il ? «Si la chaîne le veut. Mais ce sera pour éliminer le plus mauvais à chaque fois. Pas pour désigner le vainqueur.» L'ancien joueur précise que chaque émission, en prime time, devrait coûter entre 200 000 et 300 000 €. « Le prix pour un truc de qualité ». Mais si le concept semble tenir la route, une chose manque et non des moindres : trouver une chaîne désireuse de diffuser ce programme. Tony Vairelles a sa petite idée. «Cela fait deux ans que j’essaie de le contacter ! Mais on m’a filé des mauvais numéros. Si Hanouna veut m’appeler, je crois que mon projet de « Star Ac du foot » pourrait l’intéresser». Le message est passé.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires