FC Barcelone : Clément Lenglet dans l'œil du cyclone

Dans le dur et coupable d'une énième erreur contre Cadiz, le Français traverse une grosse zone de turbulences.

Clément Lenglet avec le FC Barcelone
Clément Lenglet avec le FC Barcelone ©Maxppp
La suite après cette publicité

A Barcelone, les Français ne vivent pas des jours tranquilles. Dès son arrivée dans la ciudad Condal, Antoine Griezmann a été sérieusement chahuté en raison de sa supposée relation compliquée avec le vestiaire catalan et Lionel Messi. Avant lui, Ousmane Dembélé a souvent été pointé du doigt à cause de ses blessures à répétition et de son hygiène de vie jugée peu compatible avec le haut niveau. Ensuite, ce fut au tour de Samuel Umtiti d’être poussé vers la sortie suite à des pépins physiques récurrents.

Aujourd’hui, c’est Clément Lenglet qui est dans le dur. Pour la première fois depuis qu’il évolue sous le maillot du FC Barcelone, le natif de Beauvais traverse une grosse crise de confiance. La faute à des erreurs répétées sur le pré. Coupable du penalty égalisateur de Cadiz lors de la dernière journée de Liga, le Français a été vu en pleurs à sa sortie du Camp Nou. Une accumulation de fautes qui semble peser lourd pour un élément censé assurer le leadership de la défense culé en l’absence de Gerard Piqué.

Soutenu par Koeman

Une forme en berne qui a d’ailleurs poussé Ronald Koeman à prendre le risque d’aligner Piqué face au Paris Saint-Germain alors que le champion du monde 2010 rejouait pour la première fois depuis près de trois mois. Pas simple donc pour un Lenglet placardé en Une du Mundo Deportivo de ce mardi. Une photo de l’ancien Nancéien sur laquelle on peut lire « Plus d’erreurs ! ». Pour lui remonter le moral on a connu mieux. Mais pour Koeman, Lenglet, dont la présence dans le onze contre Elche est incertaine, n’est pas l’unique coupable.

« J’ai parlé avec Clément ce matin. C’est un bon professionnel et un joueur sérieux qui prend tout ça très à cœur. Comme je l’ai dit précédemment, un seul joueur n’est pas coupable des points perdus. Bien sûr qu’il aurait pu mieux faire sur cette action (qui a provoqué le penalty pour Cadiz), mais les autres joueurs ont également commis des erreurs. En attaque, on aurait pu également être plus efficace. A 2-0, cette erreur n’aurait pas été décisive. Il doit s’améliorer comme tout le monde. Ce sont des décisions qu’un entraîneur doit prendre (de l‘aligner ou non contre Elche). Un joueur doit être convaincu et montrer qu’il a confiance en lui. Mais ça dépend de l’état physique et mental de chaque joueur », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Plus d'infos

Commentaires