Un scandale de matches truqués en Ligue 2 ?

Selon Le Point, un scandale pourrait bientôt éclater en Ligue 2. Une sale affaire impliquant le club de Nîmes et même une formation de Ligue 1, le Stade Malherbe de Caen.

Le match Caen-Nîmes au coeur d'une polémique
Le match Caen-Nîmes au coeur d'une polémique ©Maxppp

Et si la France était à son tour secouée par un scandale de matches truqués ? Cette question mérite d'être posée ce matin au vu des révélations faites par le journal Le Point. L'hebdomadaire affirme en effet que plusieurs arrestations ont eu lieu ce mardi matin dans les villes de «Nîmes, Angers, Caen et Dijon dans le cadre d'une enquête ouverte pour des suspicions de "corruption active et passive dans le cadre de manifestations sportives"» !

La suite après cette publicité

Parmi les personnes arrêtées par les services de police, Le Point précise que «figurent des entraîneurs, dont un évoluant en L1 cette année». Promu en Ligue 1 cette saison, le Stade Malherbe de Caen ne serait pas à la fête puisque même son président, Jean-François Fortin, aurait été arrêté ! Une vague d'interpellations qui fait tâche. En clair, alors qu'ils étaient sur une autre affaire, celle du cercle de jeu Cadet, les services de police auraient intercepté des échanges téléphoniques entre le président du Nîmes Olympique, Jean-Marc Conrad, et l'actionnaire du club, Serge Kasparian.

Des échanges qui, selon Le Point, laissent «entendre son intention d'"arranger" certaines rencontres pour assurer le maintien du club...» Actuel douzième du classement de Ligue 2, Nîmes serait donc soupçonné d'avoir tenté ce procédé pour se sauver la saison passée. Des matches contre Angers, Dijon et Caen feraient l'objet d'une enquête de la part de la police qui souhaite vérifier s'il y a eu trucage ou non. Affaire à suivre.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires