Comment va fonctionner la 3e coupe d'Europe de l'UEFA

Demandez le programme ! L'UEFA a dévoilé l'organisation de la Conference League, la fameuse 3e coupe d'Europe promise il y a quelques mois. Voici un résumé complet de tout ce qu'il faut savoir sur cette toute nouvelle compétition.

Alexander Ceferin durant un meeting de l'UEFA début mars 2020
Alexander Ceferin durant un meeting de l'UEFA début mars 2020 ©Maxppp

Retour vers le futur. Plus de 20 ans après la disparition de la Coupe des Coupes, l'UEFA est sur le point de réintroduire une troisième coupe d'Europe. Elle est même prévue pour la rentrée 2021, soit dès la saison prochaine. Face à l'urgence du calendrier, il faut agir vite, c'est pourquoi l'instance européenne vient de communiquer le fonctionnement de cette nouvelle compétition : la Conference League, dont la finale est déjà prévue à l'Arena Kombëtare de Tirana, en Albanie, le 25 mai 2022.

La suite après cette publicité

184 clubs seront invités à y participer dans son ensemble, dont au moins un participant de chacune des 55 associations membres de l'UEFA mais il n'y aura que 32 places disponibles à partir de la phase de poules. Avant cela, et comme c'est déjà le modèle des deux autres coupes d'Europe, trois tours préliminaires et un tour de barrage séparé en deux catégories appelées "voie principale" et "voie des champions" (pour les équipes reversées de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa) permettront de réduire le nombre de participants, pour arriver à ce chiffre définitif de 32.

Le 5e de Ligue 1 directement qualifié en barrage de la Conference League

Si cette compétition fait la part belle aux clubs des nations dites mineurs et souvent mal représentées sur la scène continentale, il ne faut pas s'y tromper. Les différents vainqueurs de coupes nationales des "petites associations" vont devoir batailler pour se faire une place au soleil. Aucune des 32 équipes ne sera qualifiée directement. 17 viendront de la "voie principale", 5 de la "voie des champions" et 10 seront reversées des barrages de la Ligue Europa. L'indice UEFA des associations déterminera l'entrée en lice des différents participants.

Pour prendre un exemple (voir le tableau ci-dessous fourni par l'UEFA), le vainqueur de la Coupe de Géorgie fera son entrée dès le 1er tour préliminaire, alors que le vainqueur suédois démarrera au 2e tour. Pour la Coupe de France, qui est pour le moment en suspens, le lauréat reste en Europa League et c'est le 5e de Ligue 1 qui sera directement qualifié au tour de barrage. La France bénéficie là de sa 5e place au classement UEFA. À titre de comparaison, les 4 grandes nations (Espagne, Angleterre, Allemagne et Italie) voient le 6e de leur championnat respectif rejoindre les barrages.

Le vainqueur de la Conference League valide sa qualification en Europa League

Enfin, concernant la phase de groupes, les 32 formations seront reparties en huit poules de quatre avec des matchs aller-retour. À l'issue de cette phase, les premiers rejoindront directement les 8es de finale (attention, c'est ici que ça devient technique !). Les seconds disputeront un tour de barrages contre les huit équipes terminant 3es de leur groupe de Ligue Europa. Le vainqueur jouera les huitièmes de finale, puis éventuellement les quarts, les demi-finales et la finale. Notons que le grand gagnant de la Conference League valide son ticket pour l'Europa League suivante.

Car oui, précision essentielle, la Ligue Europa passe de 48 à 32 formations et cela a une incidence directe sur les autres compétitions. Le format de la Ligue des Champions ne bouge pas, mais les huit troisièmes de groupes affronteront les huit équipes qui finiront deuxièmes des poules d'Europa League pour un barrage donnant ensuite accès au 8e de finale de cette compétition. Comme c'est déjà le cas depuis plusieurs années, les matchs auront lieu les jeudis soir, en même temps que la Conférence League, à deux créneaux horaires différents : 18h45 et 21h. Rendez-vous le 8e juillet prochain pour les premiers matches.

Plus d'infos

Commentaires