Ligue 1 : à onze contre dix, l'OM ne trouve pas la faille contre Metz

Cengiz Ünder avec l'OM.
Cengiz Ünder avec l'OM. ©Maxppp

Entre la Ligue 1 et les Coupes d'Europe, les matches s'enchaînent de plus en plus. Même pas trois jours après la réception de la Lazio en Ligue Europa (2-2, 4e journée de la phase de poules), l'Olympique de Marseille avait rendez-vous avec le FC Metz ce dimanche midi, dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1. Quatrièmes au coup d'envoi avec 22 points, les Phocéens pouvaient prendre provisoirement la deuxième place au RC Lens en cas de succès. Mais en face, les Grenats, dix-neuvièmes avec seulement sept points, voulaient créer la sensation pour connaître leur deuxième victoire de la saison. Côté marseillais, Jorge Sampaoli gardait son 3-2-4-1 et offrait une surprise avec la titularisation de Mandanda. Frédéric Antonetti optait pour un 3-5-2 avec Boulaya en numéro 10. Dès les premiers instants, les Marseillais posaient le pied sur le ballon face à des Messins qui attendaient les contres. Et justement, sur l'un d'eux, Delaine trouvait le poteau d'une frappe croisée (6e). Les locaux contrôlaient le jeu mais avaient du mal à créer le danger. Pire, après un cafouillage, Jemerso, trouvait le chemin des filets mais le but était annulé puisque dans un premier temps, son coéquipier Kouyaté avait repoussé un tir sur la ligne marseillaise (21e)...

La suite après cette publicité

Après ce nouvel avertissement, Payet réveillait l'Orange Vélodrome en trouvant la barre transversale sur une frappe du droit (23e). Les occasions se multipliaient (Niane pour le FCM, Milik pour l'OM), mais les filets ne tremblaient toujours pas. A l'inverse des montants puisque Delaine, encore lui, voyait sa frappe être sortie par le poteau, pour changer (34e). Au retour des vestiaires, Payet servait magnifiquement Luis Henrique qui butait sur Oukidja (48e). L'OM poussait et allait finir la rencontre en supériorité numérique. Pour une grosse semelle sur le tibia de Payet, Jemerson voyait rouge (56e). Une aubaine pour l'équipe de Jorge Sampaoli qui finissait par marquer. Oukidja manquait son intervention dans les airs, ce qui profitait à Gerson mais son but était également refusé pour une faute sur un Grenat (58e). Les visiteurs, malgré la pression, se procuraient tout de même quelques occasions (61e, 63e), en vain. Mais dans les 25 dernières minutes, on assistait à une situation d'attaque-défense. Les Phocéens multipliaient les occasions avec Milik (67e, 78e), De La Fuente (72e, 74e, 87e) ou Ünder (81e) mais rien ne rentrait. Malgré neuf minutes de temps additionnel, l'OM ne trouvait pas la faille et les deux équipes se quittaient dos à dos (0-0). Un résultat plus que décevant pour le club olympien qui ne bougeait pas de sa quatrième place. Le FC Metz restait aussi dix-neuvième.

Retrouvez le classement de Ligue 1 ici.

Plus d'infos

Commentaires