Décidément, les grosses nations sont au rendez-vous dans cette édition 2019 de la Copa América disputée sur sol brésilien. Si on sait que la première demi-finale du tournoi opposera l’Argentine au Brésil, la confrontation la plus bouillante qui existe sur le continent latino-américain, on attendait de connaître les autres demi-finalistes de la compétition. Et ça commençait par ce Colombie-Chili lui aussi intéressant. Après quelques incidents en début de partie, avec les joueurs chiliens qui sont arrivés avec un certain retard, la rencontre démarrait sur un rythme plutôt élevé.

Les Cafeteros dominaient d’ailleurs les premiers instants de la partie, multipliant les assauts sur les cages chiliennes défendues par Gabriel Arias. Mais peu à peu, comme dans beaucoup de matchs de cette compétition, le rythme baissait. Les Chiliens parvenaient à neutraliser les meilleurs éléments colombiens, à l’image de James Rodriguez. Ils pensaient d’ailleurs avoir fait le plus dur avec ce but d’Aránguiz, finalement annulé à cause d’un hors jeu d’Alexis Sanchez. Le rythme était régulièrement haché par des fautes et la tension montait à chaque contact.

Deux buts annulés au Chili par la VAR

Le Chili dominait, à l’image de cette belle opportunité de Vidal (40e). Mais c’est bien sur un 0-0 que les deux équipes rentraient aux vestiaires. La deuxième période s’annonçait passionnante... La Colombie semblait d’ailleurs avoir retrouvé des sensations, mais le Chili continuait d’être dangereux. Ospina devait ainsi sortir un bel arrêt pour empêcher Vargas de donner l’avantage aux siens (52e). Devant les 44000 supporters présents à l’Arena Corinthians, les deux équipes se rendaient les coups. Une fois encore, l’arbitre annulait un but aux Chiliens après avoir eu recours à la VAR. Cette fois, c’était Arturo Vidal qui pensait avoir délivré les siens (71e).

Le portier colombien devait une fois encore intervenir de façon presque miraculeuse pour empêcher Vargas de marquer un véritable golazo (83e), mais on n’a finalement pas eu de but à se mettre sous la dent. Les joueurs étaient littéralement épuisés dans les derniers instants de la partie, et tout allait se jouer aux tirs au but. Et à ce jeu-là, c’est le Chili qui l’a emporté. Alors que les quatre premiers tireurs des deux équipes avaient inscrit tous leurs penaltys, Tesillo loupait le cinquième colombien. Alexis Sanchez derrière ne tremblait pas et envoyait son équipe en demies. La Roja va affronter le vainqueur du duel entre l’Uruguay et le Pérou qui se disputera ce soir. Le Chili a prévenu ses rivaux ; il a les armes pour remporter un troisième titre consécutif...