Avant même d’être officiellement présenté aux médias français, Antonio Mance (23 ans) s’était confié pour la première fois depuis son arrivée à Nantes à la presse croate. Conscient du contexte dans lequel il a posé ses pieds sur les bords de l’Erdre, le jeune Croate ne cachait pas pour autant son envie de bien faire chez les Canaris. Une envie débordante qu’il a réaffirmé à l’occasion de sa présentation officielle organisée par le FCN avant-hier. « Je savais que la Ligue 1 était très bien. J’avais déjà entendu parler du Club, du coach et de sa réputation. Quand j’ai eu cette opportunité, j’ai tout de suite voulu la saisir. Je sais que le FC Nantes est un grand Club, que c’est un grand challenge pour moi. Je vais donner le maximum pour ce Club. Depuis quelques années je suis la Ligue 1. Je connais le FC Nantes parce que je sais que le Club a gagné de nombreux trophées par le passé. J’aime ce championnat, ce style de jeu, l’intensité, l’agressivité qui y sont mises. Pour retrouver l’équipe nationale, il y a beaucoup de paramètres et de concurrence. Mais si le coach m’appelle, j’irai et je ferai de mon mieux ».

Maintenant que l’intéressé s’est exprimé, nous avons tenté d’en savoir davantage sur cet attaquant qui n’a pas encore enfilé le maillot jaune et vert en compétition. Pour cela, nous avons mis le cap sur la Slovaquie où le directeur général de l’AS Trencin Robert Rybnicek a bien voulu nous dépeindre le portrait de son ex-attaquant. Et pour commencer, le dirigeant slovaque est revenu sur la genèse du départ de Mance. « Nous avons eu des prises de renseignements de la part de plusieurs clubs. Pour être honnête, ça s’est fait une semaine avant la fin du mercato. Nous avons trouvé un accord pour le laisser partir en prêt avec une option d’achat l’été prochain. C’est une très bonne destination pour lui. »

Un style de jeu « qui ressemble à celui de Benzema »

Ravi d’avoir vu son poulain franchir un cap dans sa carrière, M. Rybnicek croit dur comme fer à l’éclosion d’un joueur qui a inscrit 21 buts en 52 matches de championnat slovaque. « Antonio a un niveau international. Le niveau de la Ligue 1 sera plus élevé, mais il aura la force mentale pour montrer ses qualités et se mettre au niveau de la concurrence au FC Nantes. Il a le potentiel pour être un bon joueur. Avant de venir à l’AS Trencin, Antonio avait des touches pour aller en Italie. Heureusement, nous l’avons recruté et il a progressé ici. Il a marqué beaucoup de buts. Notre équipe pâtira sûrement de son départ pour le reste de la saison, mais Antonio voulait vraiment montrer de quoi il était capable dans un autre championnat européen », a-t-il indiqué avant de détailler le profil d’un joueur qui lui fait penser à un international tricolore...

« C’est un bon gars, il travaille toujours très dur. Sur le terrain, il se donne à fond. Je pense qu’il fait partie des attaquants centraux modernes. Il a fait beaucoup de pressing. Parfois il veut trop en faire et il doit se concentrer sur les choses importantes du jeu. Mais il a soif de buts. Il est bon dans la surface, mais s’il voit un coéquipier en meilleure position, il n’hésitera pas à passer le cuir. Je pense qu’il peut être bon dès le début. Il a vraiment un gros mental. Il a un bon jeu de tête, il peut jouer des deux pieds. Il possède une bonne vitesse. Il doit peut-être progresser sur la première touche de balle. Il est très agressif dans son pressing. Avec nous, il jouait tout seul devant, mais il peut aussi évoluer dans un 4-4-2. Si je devais comparer son style de jeu à celui d’un attaquant reconnu, sans le mettre au même niveau bien entendu, je dirais que son style ressemble un peu à celui de Benzema. C’est un peu ce genre de joueur très actif. Il travaille vraiment beaucoup. Il a aussi un peu cette mentalité des joueurs croates qui veulent démontrer qu’ils peuvent jouer au plus haut niveau ». Et si la comparaison avec Benzema ne se veut pas plus poussive que ça, nul doute qu’Antonio Mance appréciera le compliment.