Dans ce mercato estival qui attend encore avant de s’emballer, deux grands noms du football africain sont toujours à la recherche d’un club. Le premier est le Camerounais Samuel Eto’o. Âgé de 37 ans, le Lion Indomptable a officiellement quitté le club turc de Konyaspor et pourrait même rebondir en France. De son côté, Yaya Touré est lui aussi en quête d’une formation où rebondir. À 35 ans, et après huit saisons passées à Manchester City, le natif de Sokoura Bouake a fait ses adieux aux Citizens il y a deux mois.

Un au revoir qui avait énormément fait parler puisque Yaya Touré avait profité de l’occasion pour vider son sac au sujet de sa relation houleuse avec Pep Guardiola. Puis l’ancien Monégasque s’est attelé à se répandre dans les médias pour faire part de ses envies concernant le mercato. En France, la question sur une éventuelle arrivée à l’Olympique de Marseille avait d’ailleurs suscité pas mal d’envie chez l’intéressé. « L’OM ? C’est le genre de défi qui pourrait me plaire, car ils sont en train de construire un joli projet. L’aventure en est au début et participer à ce genre d’opération correspond tout à fait à mes envies », a-t-il déclaré à France Football en juin dernier.

Rien à l’horizon depuis plusieurs semaines

Un appel du pied en bonne et due forme qui n’a cependant pas trouvé d’écho favorable du côté des Phocéens qui n’ont jamais donné suite. Libre, Yaya Touré s’est pourtant dit prêt à consentir de gros efforts financiers, comme l’avait déclaré son agent Dimitri Seluk. « Au moment où d’énormes sommes sont dépensées en Angleterre, je déclare officiellement que Yaya est prêt à être engagé en tant que joueur libre dans n’importe quel club anglais du top six avec un salaire de 1£ par semaine, mais avec un système de bonus basé sur certains objectifs. Je crois qu’un joueur comme Yaya n’empêcherait pas Arsenal, Chelsea, Manchester United, Tottenham ou Liverpool de gagner ».

Des propos qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd puisque plusieurs écuries de Premier League telles que West Ham, Crystal Palace ou Everton ont approché l’entourage du joueur. Mais à chaque fois, l’affaire à capoté en raison... du salaire réclamé par l’ex-Citizen (au moins 112 000€ par semaine). Depuis, une rumeur l’a envoyé en Major League Soccer du côté de l’Impact Montréal de Rémi Garde, mais rien à signaler réellement. Capable de rejoindre un club sans se soucier des dates limites du marché des transferts, Yaya Touré parviendra-t-il à trouver chaussure à son pied ?