Actuellement présent avec la sélection brésilienne U23 pour y disputer un TQO (tournoi de qualification olympique), Bruno Guimarães sera bientôt un joueur de l’Olympique Lyonnais. Malgré la forte concurrence de dernière minute de l’Atlético de Madrid, Juninho a confirmé samedi dernier que le milieu de terrain de l’Athletico Paranaense était un joueur de l’OL à 95%. Une annonce qui a rassuré les supporters du club rhodanien et dont le nouveau directeur sportif des Gones n’est pas peu fier. Car si Bruno Guimarães a choisi Lyon, c’est bien grâce à lui. Interrogé par L’Équipe, son homologue à l’Athletico Paranaense, Paulo André, l’a confirmé.

« On le doit en grande partie à Juninho. Il a été transparent et a construit une relation de confiance en quelques jours. Il a été décisif, aussi bien pour convaincre Bruno que pour permettre au transfert de se conclure. Le mérite de ce transfert lui revient. Il est parti de zéro. Lyon ne nous avait jamais sollicités avant d’entrer en action, il y a une quinzaine de jours. Il avait du retard sur d’autres clubs. Mais il a été très habile, a gagné ma confiance, celle du président du club et surtout celle du joueur », a-t-il déclaré, en ajoutant que "Juni" n’avait également pas paniqué quand l’Atlético a activé sa clause préférentielle dans ce dossier, offrant les meilleures garanties au joueur.

Merci qui ? Merci Juni !

Salué par son compatriote, Juninho a donc été le chef d’orchestre de ce transfert (qui n’est pas encore officiel) suscitant beaucoup d’attentes chez les supporters rhodaniens. Un travail payant qui a même convaincu le joueur de repousser les avances de l’Atlético, club où évolue son grand ami Renan Lodi. Ce dernier a tout simplement estimé que l’option lyonnaise était la meilleure pour sa progression. En attendant que toutes les formalités administratives soient réglées, Paulo André a bien voulu faire une description de ce joueur que peu de monde a finalement vu jouer.

« C’est un joueur créatif, courageux et polyvalent. Il peut jouer 6, 8 ou 10. En 4-3-3, il peut être la pointe haute du triangle et jouer comme un meneur de jeu », a-t-il indiqué, soulignant la faculté du milieu de terrain à casser les lignes grâce à sa qualité de passes et son agressivité à la récupération. Autant d’éloges qui ne demandent désormais qu’à se traduire sur le terrain. Et si la traditionnelle visite médicale se passe sans encombre, l’OL et ses fans devront encore patienter quelques jours avant de voir débarquer le phénomène Guimarães.