À la faveur du déplacement à Dijon en Coupe de France, le Néerlandais a enfin obtenu sa première titularisation, sur le flanc gauche de la défense. Et cela a commencé très fort pour lui puisque dès l’entame du match, c’est sur son premier centre qu’est arrivé le but contre son camp de Lautoa. De quoi rapidement le mettre en confiance. Ensuite, on a pu voir un joueur appliqué, consciencieux, ne se jetant pas à l’abordage offensivement, et parfois un peu rustre dans ses interventions. Ses passes n’ont pas toujours été non plus dans le bon tempo mais il a rempli sa part du marché et a rarement été embêté par Baldé, qui lui faisait face. Il a aussi été efficace en tant qu’axial gauche dans la défense à trois mise en place après la pause.

Envoyé par le PSG en zone mixte, il a donc pu livrer ses sensations après son premier match plein. « Je me sens bien. J’étais heureux de débuter aujourd’hui. Aujourd’hui je pouvais montrer ce que je pouvais faire et je pense l’avoir fait », a-t-il commencé par déclarer. « Le coach m’a dit de jouer tranquille, normalement, de faire ce que je sais faire, de profiter. » Il a en tout cas longuement attendu un tel événement. « Je pense que ça fait 8 mois que je suis là. L’attente était longue. Ma dernière apparition était en décembre. J’étais heureux de débuter et de pouvoir montrer ce que je vaux. »

À priori, et sans lui faire injure, il ne devrait pas être concerné par les prochaines échéances du club de la capitale en Ligue des Champions. Contre Dijon, il était cependant titulaire malgré la présence sur le banc de Bernat et Kurzawa. Le premier revenait seulement de blessure tandis que le second soufflait un peu après un enchaînement de rencontres. Cela n’empêchera pas Bakker de profiter de ce moment, et des prochaines semaines. « Je me sens bien à Paris, la vie est bonne ici, je suis heureux. Tout le monde au club est sympa. Il y a des grands joueurs. Je me sens bien. »