Cette saison 2018/2019 est l’année des grandes premières pour le Stade Rennais en coupe d’Europe. Ainsi, après avoir franchi l’obstacle de la phase de poules, le club breton s’est offert le scalp du Betis Séville en seizième de finale, avant de faire chuter Arsenal lors de son huitième de finale aller de Ligue Europa (3-1). Une première là encore puisqu’aucune équipe française n’avait réussi jusque-là à battre les Gunners dans l’Hexagone. Un succès par deux buts d’écart qui, contrairement à l’ambition affichée par Hatem Ben Arfa, ne donne pas le statut de favori a SRFC selon les Rouge-et-Noir.

« Le Stade Rennais restera le premier club français à battre Arsenal sur le sol français. Arsenal reste le grandissime favori. C’est un grand club. Nous irons à Londres avec l’objectif de nous qualifier, mais avec beaucoup d’humilité. On ira à l’Emirates pour aller marquer un but. Je me répète, mais Arsenal reste le favori, mais on vendra chèrement notre peau », a ainsi déclaré le président Olivier Létang en zone mixte. Un discours partagé par Adrien Hunou. « Le troisième but permet d’avoir deux buts d’avance, ce n’est pas négligeable. On sait très bien que ça va être très compliqué là-bas. Ils vont pousser. Dans le football tout est possible ». Idem chez le coach Julien Stéphan.

Les Rennais redoutent le match retour

« C’est un but important qui nous permet d’avoir un petit peu d’avance. Malgré tout, on considère qu’Arsenal est encore favori, c’est un gros morceau. Nous on est contents de les avoir fait tomber. Je crois que c’est la première fois qu’un club français fait tomber Arsenal sur le sol français. C’est déjà, en soi, une très très grande performance. Maintenant il va falloir qu’on récupère, on a un match important dimanche en championnat contre Caen. Il faut qu’on enchaîne, qu’on soit capables de refaire une prestation de grande qualité puis à partir de lundi, on pensera à ce match retour à l’Emirates qui s’annonce certainement brûlant. » Un retour chaud que redoute également Clément Grenier. Désireux de ne pas gâcher à Londres l’excellente performance des siens hier soir, l’ancien Gone a ciblé les pièges à éviter.

« Il ne faut surtout pas s’enflammer. On a vu que ça peut arriver même aux grandes équipes comme Paris. Il faut rester focalisé sur ce qu’on veut faire. Etre satisfait de ce qu’on a fait, mais si on ne se qualifie pas à l’Emirates, on aura déjà oublié ce match-là. On sait que ça va être difficile là-bas. Le terrain est grand, les joueurs sont très bons tactiquement et techniquement. Ils ont peut-être été surpris par nos qualités. Il va falloir être tranquille. On a beaucoup d’arguments offensifs qui nous permettent de marquer à tout moment. Mais il faudra être attentif à l’équilibre et on sait qu’on est souvent en danger quand on attaque. Mais on a énormément de qualité devant et ça, c’est un vrai atout. » Rendez-vous le 14 mars prochain.