Depuis son dernier titre acquis en 2011, l’AC Milan est peu à peu tombé dans les limbes du football international. Deuxième club ayant remporté le plus de fois la Ligue des Champions (7 trophées), le Diavolo va mal autant sur le plan sportif que financier. Actuellement onzièmes de Serie A avec quatorze points de retard sur une place qualificative en Ligue des Champions, les Rossoneri pourraient changer de propriétaire. En effet, en septembre dernier, un intérêt de Bernard Arnault propriétaire de la multinationale LVMH (Christian Dior, Bulgari, Givenchy, Louis Vuitton, Moët & Chandon ...) avait été évoqué.

D’après Sport Mediaset celui-ci serait toujours d’actualité. Directeur général de l’AC Milan entre 1986 et 2002, Alvaro Brieda jouerait le rôle d’intermédiaire entre le fonds de pension américain Elliott qui dirige le club et Bernard Arnault. Pour le moment deux problèmes se posent. Tout d’abord le prix d’achat avec 1,2 milliard d’euros demandés par Elliott qui avait mis entre 700 et 800 millions d’euros sur la table pour racheter le club. Selon il Sole 24 ore, le groupe LVMH proposerait plutôt entre 900 et 950 millions d’euros. Enfin, si le projet de nouveau stade débouche, cela pourrait accélérer l’affaire tandis que le contraire la ferait sûrement capoter.