Le planning chargé de Nasser Al-Khelaïfi a dû laisser place à une nouvelle audition. En effet, le président de beIN Media et du Paris Saint-Germain dans le cadre de la procédure d’enquête visant BeIN Sports. Il est question ici de faits de corruptions privées en lien avec l’attribution des droits de diffusion TV des Coupes du Monde 2026 et 2030.

Comme le rapporte l’Equipe, il s’agit là du troisième passage du patron du PSG, hier après-midi, avec son avocat, dans les bureaux de la Confédération suisse, à Berne. Ce dernier aurait pu jouer un rôle actif dans l’acquisition de ces droits TV.