« Je n’ai pas été aidé, notamment par l’ancien staff. Je m’attendais à avoir une discussion avec eux, qu’ils essaient de savoir ce qui n’allait pas : pourquoi un joueur qui a marqué autant de buts et fait autant de différences, tout d’un coup n’y arrive plus ? Eux, ils s’en foutaient. Ils en ont même profité pour m’enfoncer. » Dans un entretien accordé à L’Equipe vendredi dernier, François Kamano n’a pas été tendre avec ses deux anciens entraîneurs, Eric Bédouet et Ricardo. Et même si le duo de coach n’est plus au club, la direction a décidé de convoquer le joueur d’après Sud Ouest.

Les dirigeants de Bordeaux n’ont pas apprécié cette sortie médiatique qu’ils jugent « fort peu corporate » pour reprendre l’expression utilisée par le quotidien local. Il faut dire que le Guinéen a aussi indirectement mis en cause son club, qui a fixé un montant (30 M€) très élevé (trop ?) pour l’empêcher de rejoindre Monaco cet hiver. Il se peut que le milieu offensif soit sanctionné après cette entrevue qui doit avoir lieu cette semaine. En février, il avait déjà été mis à pied pour avoir séché un entraînement.