Le 22 décembre dernier, Antonio Rüdiger avait été victime d’insultes racistes de la part de certaines personnes présentes au Tottenham Hotspur Stadium lors de la victoire de Chelsea face aux Spurs (2-0). L’international allemand avait indiqué faire l’objet de gestes mimant un singe notamment. Toutefois le club entraîné par José Mourinho et les autorités locales ont déclaré n’avoir trouvé aucune preuve d’abus racial. Et alors que Chelsea accueillait Tottenham, samedi (2-1), les fans des Spurs se sont moqués du défenseur central de 26 ans.

A l’issue de ce derby remporté par Frank Lampard et ses hommes, Antonio Rüdiger tenu a exprimé sa colère, dans des propos rapportés par L’Equipe : « le racisme a gagné. Les délinquants peuvent toujours revenir au stade, ce qui montre que ces personnes ont gagné. Ils ne sont jamais punis et à la fin, je suis le bouc émissaire. Je n’abandonnerai pas, je n’arrêterai jamais d’élever la voix. Je hausserai toujours la voix, mais par rapport à cela, je suis seul. C’est un désastre. Je suis devenu père jeudi dernier et on commence à penser que la société n’est pas assez avancée dans la lutte contre le racisme, donc mes enfants en souffriront probablement aussi, a-t-il poursuivi. Si rien ne change, si les enfants ne reçoivent pas une bonne éducation et un bon rôle parental, nous allons perdre », a lâché l’Allemand.