Suite et fin de « l’affaire Chumi » en Espagne ! La Fédération espagnole de football (RFEF), qui s’est saisie ce matin des réclamations faites par le club de Levante, qui reprochait au FC Barcelone d’avoir aligné le défenseur Chumi, normalement suspendu avec l’équipe réserve, lors du huitième de finale aller de Coupe du Roi jeudi dernier (victoire 2-1 des Valencians), a rendu sa décision. Après de longues heures d’incertitude, la nouvelle est finalement tombée à 16h30. La Juge Carmen Perez a choisi de classer sans suite la demande de Levante. En cause, une réclamation faite hors délai par le club valencian. Citant des sources proches du dossier, le quotidien sportif catalan Sport avait déclaré quelques minutes auparavant qu’en cas de décision défavorable, le club valencian ferait appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Il a d’ores et déjà déposé un recours auprès du Comité d’Appel de la Fédération. L’affaire devrait suivre son cours. En attendant, le FC Barcelone connaîtra son adversaire en quart de finale de la Coupe du Roi à 17h.

Résolution du Comité de Compétition :

« La juge unique du Comité Compétition, Carmen Pérez, estime, conformément à la réglementation en vigueur à la RFEF, que la plainte déposée par Levante UD à 9h33 ce vendredi a été reçue hors délai. Levante UD a dénoncé aujourd’hui devant la Fédération royale espagnole de football un possible alignement incorrect du joueur du FC Barcelone Juan Brandáriz Movilla ’Chumi’ lors du match joué par les deux équipes au Stade Ciutat de València le 10 janvier, comptant comme le match aller des huitièmes de finale de la Coupe de SM le Roi. La juge unique du Comité de Compétition, Carmen Perez, a transféré la demande de Levante au FC Barcelone, qui a également présenté des allégations. Une fois que la plainte et les allégations correspondantes ont été étudiées, la juge unique du Comité de Compétition a décidé de conserver le résultat acquis sur le terrain et de maintenir le FC Barcelone au tirage au sort des quarts de finale de cet après-midi, pour les raisons indiquées précédemment. »

Hier, sur le terrain, le FC Barcelone a réalisé une remontada dont il a le secret. Inversant le score du match aller (3-0), grâce notamment à un doublé d’Ousmane Dembélé, le Barça s’est qualifié pour les quarts de finale d’une compétition qui est sienne depuis 4 ans. Mais il devait aujourd’hui attendre les décisions du Comité de Compétition, puisque comme il l’avait annoncé hier avant la rencontre, le Président de Levante allait porter réclamation auprès de la Fédération ce matin. Bien que le délai pour porter réclamation ait expiré lundi à 14 h, la Fédération a transféré la demande au Comité de Compétition, le laissant déterminer s’il la prenait en compte et l’étudiait. Ce vendredi, la juge unique Carmen Perez devait annoncer la décision, une fois reçues les allégations du Barça, qui avait jusqu’à 13h pour proposer un dossier de défense. Les arguments du club blaugrana avaient été avancés par son porte-parole, Josep Vives, un peu plus tôt. Elle aura donné raison au club catalan.