Effacer la déconvenue et se qualifier pour le prochain tour. Une semaine après s’être incliné lors du match aller des huitièmes de finale de Copa del Rey à l’Estadi Ciutat de València (1-2), le FC Barcelone devait s’imposer ce jeudi soir lors de la manche retour au Camp Nou. Un match très attendu et qui a beaucoup fait parler juste avant. En effet, le club valencien a déclaré juste avant la rencontre qu’il allait faire appel demain puisque le Barça a fait jouer Chumi il y a une semaine à l’aller alors que ce dernier avait une suspension (reçue avec l’équipe réserve, ndlr). Une affaire qui est donc loin d’être terminée mais chaque équipe pouvait valider sa qualification ce soir sur le terrain. Côté catalan, Ernesto Valverde s’appuyait sur un 4-3-3 avec un trio Dembélé-Messi-Coutinho en attaque. En face, Paco López choisissait un 5-3-2 pour tenter de conserver cette avance d’un but acquise à l’aller.

Suite au résultat négatif enregistré il y a quelques jours, les Blaugranas prenaient rapidement possession du ballon et mettaient en place leur jeu. Gênés par le bloc valencien, les hommes d’Ernesto Valverde n’approchaient pas vraiment le but d’Aitor Fernandez mais affichaient rapidement une possession de balle d’environ 80% ! Il fallait attendre la 15e minute pour voir la première occasion dans ce match. Après avoir obtenu un bon coup-franc à une trentaine de mètres des cages adverses, Messi s’élançait et sa frappe enroulée était sortie par Fernandez, auteur d’une belle parade sur sa droite. Et ce duel se reproduisait ensuite. Servi côté gauche, le capitaine du Barça armait une frappe puissante dans un angle fermé et le gardien espagnol devait se coucher pour sortir cette tentative du bout du pied (25e). Mais après une tête de Vidal au-dessus (27e), le Barça trouvait la faille.

Lionel Messi enfonce le clou

Suite à un travail de Messi, Dembélé rentrait dans la surface balle au pied et l’international français ouvrait le score avec un peu de chance après un retour de Cabaco, puisque le tacle de ce dernier envoyait le ballon dans le tibia du champion du Monde qui marquait (30e, 1-0). Et seulement une minute plus tard, l’ancien joueur du Borussia Dortmund doublait la mise. Lancé dans la profondeur par « La Pulga », Dembélé éliminait Fernandez et terminait le travail (31e, 2-0). Malgré ces deux buts encaissés, le gardien de Levante sauvait les meubles avant la pause avec un double arrêt (39e) et d’autres interventions décisives à la 45e minute. Côté valencien, Mayoral se procurait une occasion avant le coup de sifflet de l’arbitre mais le joueur prêté par le Real Madrid manquait sa talonnade (45e+1). Dominateurs dans le premier acte, les Blaugranas revenaient sur la pelouse avec les mêmes intentions après la pause.

Servi par Messi dans le dos de la défense, Coutinho ajustait d’abord Fernandez mais le but était refusé pour un hors-jeu (50e). Finalement, le capitaine argentin du FC Barcelone se chargeait d’enfoncer le clou sur l’action suivante. Dembélé décalait Semedo côté droit qui trouvait Messi dans l’axe. Le numéro 10 n’avait ensuite qu’à tromper la vigilance du gardien adverse (54e, 3-0). Face à des Granotes inoffensifs, les joueurs d’Ernesto Valverde géraient tranquillement cette avance. Déjà auteur d’un doublé, Dembélé frôlait le triplé sur une frappe un peu trop croisée (73e), alors que Luis Suarez, entré en jeu à la place de Coutinho à l’heure de jeu, voyait son lob être repoussé par l’inévitable Fernandez (76e). En fin de rencontre, les visiteurs tentaient de réagir mais Bardhi ne trouvait pas le cadre (82e). Le FC Barcelone s’imposait donc 3-0 et obtenait donc son billet pour les quarts de finale après sa défaite 2-1 à l’aller.