L’affaire fait grand bruit en Espagne. Lors du 8e de finale aller entre Levante et le FC Barcelone en Coupe du Roi, le Barça avait aligné le jeune défenseur Juan Brandariz dit Chumi alors que celui-ci était suspendu en équipe réserve. Battu au Camp Nou au match retour hier soir (3-0) et donc éliminé, Levante a officiellement déposé plainte contre les Blaugranas à la Fédération Espagnole de Football (RFEF). Selon Mundo Deportivo, celle-ci doit trancher entre 13h30 et 14h30, alors que le tirage au sort des quarts de finale doit avoir lieu à 17h. S’il risque une disqualification, le Barça n’a pas tardé à réagir, par la voix de son porte-parole, Josep Vives, et semble confiant.

« Nous avons été surpris d’apprendre à travers un média cette nouvelle à quelques heures d’un huitième de finale retour de Copa del Rey une semaine après le match en question. C’est étrange », a-t-il commencé, avant de justifier la position du club. « On a contacté la fédération mais ils n’avaient eu vent d’aucune réclamation de la part de quiconque. Levante ne s’est pas manifesté. Nous n’avons pas d’interprétation officielle de la fédération en ce qui concerne notre infraction présumée. Face aux informations révélées, nous avons analysé le cas de Chumi et sa présence sur le terrain était totalement légale. Nous avons respecté les règles, il n’y a pas d’affaire. Chumi joue avec le Barça B, il a une double-licence qui lui permet de jouer avec l’équipe première du FC Barcelone. Il n’a pas joué dimanche car il était suspendu, et jeudi dernier il a joué un match auquel il pouvait participer ».

« Nous défendrons les intérêts du FC Barcelone coûte que coûte car nous savons que nous ne sommes pas en tort. Nous ne sommes pas inquiets, nous avons fait ce que nous devions. Nous n’avons rien à craindre. C’est normal que Levante défende ses intérêts s’ils pensent qu’ils ont été bafoués. Pour nous, ils ne l’ont pas été. De plus, la réclamation n’a pas été faite dans les temps. S’il y a quelque chose à retenir, c’est qu’il y a un délai imparti et qu’il faut le respecter, ce qui n’a pas été le cas. N’importe quelle réclamation présentée est vouée à l’échec en raison du dépassement des délais », a fini par lancer le porte-parole du club blaugrana. Quadruple tenant du titre, le FC Barcelone pourrait bien déchanter dans les heures qui viennent.