Dix jours après son élimination en quart de finale de Coupe de la Ligue BKT (défaite 2-1 au Parc des Princes), le Paris Saint-Germain retrouvait l’En Avant de Guingamp, toujours devant son public, dans le cadre de la 21e journée de Ligue 1. Solide leader du championnat de France, le club de la capitale voulait conserver son invincibilité en L1 et surtout prendre sa revanche sur l’EAG, lanterne rouge et qui voulait réaliser un nouvel exploit. Les Parisiens prenaient ce match par le bon bout puisque Neymar ouvrait le score à la 11e minute, et d’une bien belle manière (1-0). Les locaux continuaient leur travail mais perdaient cependant Verratti sur blessure, touché à la cheville (19e). Et après des opportunités pour Neymar (28e) et Mbappé (36e), le PSG doublait la mise. Peu de temps avant la pause, les deux attaquants parisiens combinaient et l’international brésilien retrouvait le champion du Monde français qui terminait le travail d’un plat du pied (37e, 2-0). Et les hommes de Thomas Tuchel enfonçaient même le clou puisqu’après une tête de Neymar au-dessus (40e), Mbappé inscrivait un doublé (45e, 3-0).

À la pause, le PSG menait donc largement contre l’EAG. En deuxième période, les Parisiens revenaient avec les mêmes intentions. Caillard devait s’imposer par deux fois face à Draxler (48e, 52e) pour sauver les meubles. Avant l’heure de jeu, Cavani enfonçait même le clou en reprenant un centre de Bernat (59e, 4-0). L’international uruguayen inscrivait lui aussi un doublé avec un nouveau but juste derrière, son 100e au Parc des Princes (67e, 5-0) ! Les Guingampais prenaient véritablement l’eau et Neymar en profitait lui aussi. Le numéro 10 voyait aussi double en ajustant Caillard sur un service de Mbappé (69e, 6-0). Mais le PSG n’en restait pas là, malheureusement pour Guingamp. La MCN brillait une nouvelle fois et Cavani trouvait le chemin des filets pour la troisième fois de la soirée (75e, 7-0), tout comme Mbappé cinq minutes plus tard (80e, 8-0) ! Entré en jeu à la 77e minute, Meunier marquait lui aussi en envoyant le ballon entre les jambes du pauvre Caillard (83e, 9-0). Le Paris SG s’imposait donc sur ce score de 9-0. Une véritable démonstration.