Christophe Galtier n’a toujours pas digéré. Suite à l’intronisation de José Mourinho sur le banc de Tottenham, l’entraîneur de Lille a vu deux membres de son staff, son adjoint João Sacramento et l’entraîneur des gardiens Nuno Santos, plier bagage précipitamment pour retrouver le Special One. Un événement qui avait fortement agacé Galtier. Ce mardi, en marge de la conférence de presse d’avant-match de Lille-Ajax (rencontre à suivre sur notre live commenté), Galtier est une nouvelle fois revenu sur ce sujet douloureux. Et il espère que Mourinho ne viendra pas encore piocher chez les Dogues.

« J’ose espérer qu’il n’y a aucune porte ouverte. Il y a eu une décision du président. J’ose espérer que la porte n’est pas ouverte. Sur le sentiment de trahison, je vais être très franc avec vous. Il y a eu le moment où j’ai appris la décision et la préparation du match à Paris. Et jour après jour, je peux penser avoir été lâché, comme ça. Je crois qu’il faut regarder devant, se concentrer sur le jeu. Travailler avec forces vives du club. Défendre projet, l’institution, le maillot, l’honneur. Des gens sont partis. Il faut travailler avec les gens qui sont présents. Le sentiment de trahison est automatiquement là, mais il faut le digérer et on le digère. » Et pour le moment, la pilule n’est pas complètement passée.