Entre le LOSC et Marcelo Bielsa, la guerre est déclarée. Ce mardi, les Dogues avaient rendez-vous avec El Loco, qui réclame 18 millions d’euros, devant les Prud’hommes puisque les deux parties sont en litige. « Ce mardi 13 mars avait lieu une audience en référé devant le Conseil des prud’hommes de Lille dans le litige opposant Marcelo Bielsa au LOSC. Le LOSC a pu exposer l’ensemble de ses arguments. À l’issue des plaidoiries, le Conseil des prud’hommes a annoncé qu’il rendrait sa décision le 3 avril », a annoncé l’écurie nordiste.

Durant cette audience, l’avocat du LOSC a raconté une anecdote assez folle. Une anecdote rapportée par nos confrères de 20 Minutes. « Le directeur général (Marc Ingla) demande à Marcelo Bielsa de venir dans son bureau le 22 novembre à 18 heures pour lui remettre un document. Il faut savoir qu’on ne s’adresse pas directement à Marcelo Bielsa. Il faut d’abord parler à ses adjoints ou à son interprète qui lui transmettent l’information. Mais Monsieur Bielsa n’est pas venu au rendez-vous. Il a quitté Luchin sans qu’on puisse lui remettre la lettre ». Puis, il explique que Bielsa a refusé de rencontrer un huissier et des dirigeants du club venus à son hôtel. « Mais Monsieur Bielsa s’était enfermé à double tour dans sa chambre. Il a refusé de descendre et ne voulait rencontrer personne. La lettre a alors été présentée à la directrice de l’hôtel qui lui a remis le lendemain matin ». Puis Bielsa s’est rendu au Domaine de Luchin pour en savoir plus sur les intentions du LOSC.