En conférence de presse ce jeudi, l’entraîneur portugais de l’Olympique de Marseille, André Villas-Boas, a évoqué l’arbitrage et le fait que son équipe était très souvent sanctionnée de carton jaune. Il dit avoir fait une étude, que l’OM a envoyée à Pascal Garibian, le directeur technique de l’arbitrage (DTA).

« Il faut regarder les statistiques et c’est comme ça. Vous m’avez posé la question en me demandant si c’était ma faute parce qu’on parlait avec les arbitres, qu’on cherche la confrontation, parce qu’on presse ou qu’on est trop agressifs. L’étude que j’ai demandée à mon staff était sur les trois années précédentes. Maintenant, sortir d’un match contre Lille avec cinq jaunes et eux zéro, avec leur agressivité qui était la même que la notre. Je l’ai dit au quatrième arbitre. Quand il choisit un critère pour les cartons, il doit le garder pour les deux équipes. C’est une statistique qui est là et on l’a présentée à monsieur Garibian (le patron des arbitres) qui n’a pas répondu. C’est comme ça. On l’a fait début janvier déjà. Comme ça, ça devient un danger. C’est vrai qu’il y a eu, par exemple, des arbitres qui ont approché les joueurs (en danger de suspension, ndlr) avant le match et on a eu des bons rapports. Ce n’est pas une critique, c’est une observation statistique qui est objectivement lourde. C’est une inquiétude pour l’avenir », a ainsi déclaré Villas-Boas faisant aussi référence au jaune pris par Kevin Strootman en fin de match qui était « absurde ».