Cet été, l’OM a préféré miser sur Florian Raspentino plutôt que sur Romain Alessandrini… Résultat ? L’un flambe sous le maillot du Stade Rennais où il enchaîne les réalisations spectaculaires quand l’autre passe après les réservistes dans la hiérarchie des remplaçants marseillais… Problème ? L’ancien Clermontois n’est pas le seul joueur qu’ait raté l’Olympique de Marseille. En 2003, après la blessure de Manu Dos Santos, Alain Perrin cherchait un nouveau latéral gauche pour jouer les doublures de Johnny Ecker et pensait au prometteur Gaël Clichy qui évoluait alors du côté de l’AS Cannes.

« Perrin avait un intérêt pour Gaël, il lui proposait d’être la doublure, tout comme Wenger lui proposait d’être la doublure d’Ashley Cole, raconte Yvan Le Mée, l’agent du défenseur international, sur le site du Phocéen. Wenger nous disait que si Gaël venait, il vendait Van Bronckhorst, c’était quand même une grosse volonté. On a senti plus de motivation de la part d’Arsenal que de l’OM ». Et s’il n’y avait que ça, mais l’OM a aussi tout fait de travers à l’heure des négociations. « Ils nous ont fait une proposition erronée par rapport aux discussions qu’on avaient eu en amont. Ils se sont trompés sur le fax qu’ils ont envoyé, dans un club professionnel de haut niveau, ça ne doit pas arriver... Quand on se met d’accord sur une proposition, mais que tu n’envoies pas la même par fax, forcément elle est inférieure... Ils avaient oublié beaucoup d’éléments. Ils ne nous ont pas relancés, ce n’était pas à nous de les relancer. On discutait avec Wenger qui lui a pris un avion privé pour venir nous voir et on a fait le deal. » L’OM a finalement recruté Rudolf Skacel…