Opposé à Dijon dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1, le Stade Rennais s’est incliné alors qu’il menait d’un but (1-2). Un résultat dur à avaler pour Julien Stéphan, qui n’a pas mâché ses mots dans les couloirs du stade après cette cinquième défaite de la saison en championnat. « On a fait un match en tous points très faible. Ce soir, c’est un sentiment de honte qui prédomine par rapport à la prestation. Parce qu’il y a des gens qui sont venus nous supporter, qui sont venus voir le match. Il y en a qui étaient devant leur télé et qui attendaient certainement autre chose. C’est une grande déception et c’est un sentiment de honte », a d’abord expliqué le coach rennais sur BeIN Sports.

Mais le coach âgé de 39 ans ne s’est pas arrêté là. « On a que ce qu’on mérite à l’arrivée. Par bonheur, on arrive à ouvrir le score. (...) L’équipe de Dijon nous a battu logiquement ce soir. Il faut qu’on prenne bien conscience que chaque match de Ligue 1 est difficile, ce n’est pas faute d’avoir prévenu depuis maintenant dix jours que ce match-là allait être compliqué. Ça doit être une grosse alerte pour nous, a-t-il ensuite expliqué avant de conclure. Ça m’agace beaucoup (prendre des buts comme ceux de samedi soir, ndlr) mais il n’y a pas que ça. D’autres choses m’ont agacé aujourd’hui, notamment le manque de valeurs affiché par l’équipe pendant toute la rencontre. Il y a beaucoup de choses à rectifier et une grosse remise en question à avoir. » Désormais onzième, le SRFC tentera de se racheter le week-end prochain face à l’AS Saint-Etienne (15e journée de Ligue 1), mais aussi jeudi en Ligue Europa contre le Celtic (5e journée de la phase de poules de C3), alors que la formation bretonne est d’ores et déjà éliminée.