Vendredi, le Zenit Saint-Pétersbourg a officialisé l’arrivée de Malcom pour 40 millions d’euros (+5 millions d’euros de bonus). Le Brésilien a rapidement disputé ses premières minutes sous le maillot du club russe. Mais l’ancien joueur de Bordeaux n’a pas reçu l’accueil qu’il imaginait puisqu’il a été victime d’une banderole à caractère raciste. Le message était le suivant :  « Merci aux dirigeants pour leur fidélité aux traditions ».

Ce lundi, l’agence russe Ria Novosti, relayée par AS, indique que cet incident pourrait bien avoir des conséquences sur l’avenir de Malcom. Il est précisé que le « Zenit pourrait vendre Malcom en janvier pour des problèmes liés au racisme car les supporters ne l’ont pas accepté ».

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10