Le championnat portugais regorge de talents. Beaucoup d’entre eux finissent d’ailleurs généralement par atterrir chez l’un des trois ténors de la Liga ZON Sagres (Benfica, Sporting, Porto). Mais Seba n’est pas (encore) l’un de ceux-là. Joueur appartenant à l’équipe brésilienne de Cruzeiro, ce natif de Salvador a pourtant évolué chez les Dragões de Porto la saison dernière (principalement en équipe réserve). Gaucher, Seba est un milieu offensif capable d’évoluer sur tous les fronts de l’attaque, même s’il se montre plus performant sur un côté. Doté d’une bonne frappe de balle ainsi que d’une pointe de vitesse élevée, le Brésilien doit encore gagner en constance sur un match entier. Mais ses caractéristiques lui ont très rapidement valu d’être considéré comme un nouveau Hulk en puissance.

Face à la concurrence accrue chez les triples champions du Portugal en titre, Porto décide cependant de ne pas activer la clause lui permettant d’enrôler définitivement le joueur. Une aubaine alors pour la modeste formation d’Estoril. Qualifié en Europa League quelques mois seulement après avoir été promu en première division, le club lusitanien ne laisse pas passer l’occasion et profite de son étroite relation avec la société brésilienne Traffic (agence de joueurs qui a participé à la reprise du club) qui détient une partie des droits du joueur pour obtenir un prêt.

Dans la banlieue de Lisbonne, Seba oublie ses rêves portistas, mais goûte pour la deuxième fois à la première division et découvre surtout l’Europa League. Une compétition où il compte six titularisations en sept rencontres mine de rien (1 but). Auteur de bons débuts en championnat (5 buts en 19 rencontres toutes compétitions confondues), Seba ne coûterait que 800 000€. Une somme peu onéreuse pour un élément qu’il faudra suivre avec attention.