« Je ne suis pas pressé de partir, mais il y a certaines offres qui sont difficiles à refuser ». Il y a quelques jours, au sortir de la victoire du Portugal en finale de Ligue des Nations contre les Pays-Bas (1-0), Bruno Fernandes (24 ans) évoquait son avenir en ces termes. Au sortir d’une saison remarquable, ponctuée par une victoire en Coupe du Portugal avec le Sporting CP et le record de buts marqués sur un exercice pour un joueur évoluant à son poste en Europe (33 toutes compétitions confondues), le prolifique milieu de terrain sait qu’il est à un tournant dans sa carrière.

O Jogo explique qu’il reste désormais 5 courtisans en lice pour le recruter cet été. Manchester City s’est un temps penché sur la question, mais les Citizens, qui avaient proposé Marlos et Douglas Luiz en monnaie d’échange, ont été repoussés. Manchester United est en revanche bel et bien là. Les Red Devils, qui ont déjà perdu Ander Herrera et croisent les doigts pour ne pas voir Paul Pogba partir, sont sur le coup.

Le PSG est sur le coup

Idem pour Tottenham, en cas de départ de Christian Eriksen, et Liverpool, toujours à l’affût d’opportunités sur le marché. Les trois écuries de Premier League guettent donc, mais deux autres formations sont à la table des négociations. Il s’agit de l’Inter Milan et du Paris SG. Les deux clubs apprécient depuis longtemps le profil de l’international lusitanien (13 sélections, 1 but) et attendent d’en savoir clairement plus sur les intentions des Leões, qui multiplient les réunions en interne à ce sujet.

Initialement, ces derniers espéraient récolter près de 70 M€ (le montant de sa clause est de 100 M€) dans ce transfert. Les Lisboètes pourraient toutefois se montrer enclins à la discussion puisque, s’il refusait des offres supérieures à 35 M€ cet été, ils devraient contractuellement régler une prime de 5 M€ aux représentants du joueur. Si les candidats sont connus, le dénouement du dossier Bruno Fernandes est encore loin.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10